Des FRAC sur le front de l'Est

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 30 mai 2003

Alors que la bataille du rail fait rage autour des débats parlementaires sur l'extension des lignes TGV, les Fonds régionaux d'art contemporain (FRAC) d'Alsace, de Lorraine, de Bourgogne, de Champagne-Ardenne et de Franche-Comté ont pris les devants en exposant jusqu'au 8 juin un aperçu de leurs collections à Turin ("Collection sans frontières", Palazzina della Società Promotrice delle Belle Arti,
11 via Crivelli, Parco del Valentino, tél. 39 011 4429546/47). Regroupées sous l'appellation "Grand Est", ces cinq régions font donc front commun pour présenter à l'étranger leur patrimoine contemporain et s'essayer à l'exercice difficile de l'accrochage collectif. Car si l'occasion est bonne pour constituer quelques ensembles inédits, la notion de collection est la règle. Malgré des passerelles timides, chaque directeur d’institution a aménagé ses propres espaces, néanmoins souvent réussis à l'image de cette séquence "Alsace" où un insecte de Richard Fauguet s'est posé devant la Danse buissonnière de Stéphane Calais. Prochaine étape pour les cinq FRAC du Grand Est : Varsovie. Mais seulement après la grande exposition estivale des FRAC, en France cette fois.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°172 du 30 mai 2003, avec le titre suivant : Des FRAC sur le front de l'Est

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque