Des églises aux palais

Cent cinquante ans d’architecture baroque à Turin

Le Journal des Arts

Le 2 juillet 1999

Après « La Renaissance : de Brunelleschi à Michel-Ange » présentée à Venise en 1994, viennent « Les Triomphes du Baroque » au Pavillon de chasse de Stupinigi, près de Turin. Dans ce chef-d’œuvre du XVIIIe siècle construit par Juvarra, l’exposition couvre cent cinquante ans d’architecture en Europe, des églises romaines aux palais russes, avec notamment quatre-vingts maquettes.

TURIN (de notre correspondante) - Construit à partir de 1729 à la demande de Victor Amédée II de Savoie, le Pavillon de chasse royal de Stupinigi compte parmi les chefs-d’œuvre de l’architecture baroque. Filippo Juvarra, son auteur, avait également conçu le décor intérieur et le mobilier, une conception d’ensemble caractéristique du Baroque. Au cœur de cet emphatique monument, “Le triomphe du Baroque. Architecture en Europe 1600-1750”, qui fait suite à la magnifique exposition de 1994, “La Renaissance, de Brunelleschi à Michel-Ange”, au Palazzo Grassi à Venise, insiste évidemment sur cette intégration de l’architecture, de la peinture, de la sculpture et de la décoration au service d’une idéologie royale ou religieuse. Alors que pour la manifestation vénitienne, il n’avait été possible de retrouver que trente-sept maquettes d’époque, dont trente-cinq avaient été exposées, pour celle de Turin, six cents ont été repérées, parmi lesquelles quatre-vingts ont été sélectionnées et restaurées pour l’occasion. Peintures, dessins, gravures et maquettes originales d’églises, d’autels, de palais royaux, de demeures privées, de fortifications, de fontaines et de lieux de divertissement : quatre cents œuvres issues de cent cinquante collections publiques et privées du monde entier jalonnent l’exposition.

Articulé en huit sections, le parcours, après une introduction sur la naissance du Baroque romain et européen – avec une reconstitution à l’échelle de certaines œuvres, comme le portique de Saint-André-du-Quirinal du Bernin, ou encore Saint-Charles-aux-Quatre-Fontaines de Borromini –, se poursuit par des espaces monographiques consacrés aux grands architectes du premier Baroque – Bernin, Borromini, Longhena, Mansart, Cortone –, réunissant documents, peintures, dessins et esquisses de sculptures. Y figure ainsi la série des projets pour le nouveau Louvre commandés au Bernin par Louis XIV. La période qui vit naître les palais de Caserte, de Versailles, de Würzburg, de Saint-Pétersbourg a laissé nombre de témoignages : la maquette, longue de six mètres, pour le nouveau Kremlin, celle du Castello di Rivoli par Juvarra, ou encore celle de Caserte par Luigi Vanvitelli. La section sur les résidences de la noblesse, qui présente des maquettes de maisons de campagne hollandaises et anglaises, introduit à celle sur les arts décoratifs et les intérieurs rococo, prélude au thème des divertissements, du théâtre et de la fête, notamment illustré par une maquette du Théâtre de Bologne et un pavillon pour les feux d’artifice. À la partie traitant des fortifications, des édifices publics et des réalités productives – des maquettes de moulins à vent dans lesquelles sont reproduits les mécanismes de fonctionnement – succède la section consacrée à l’architecture religieuse, avec deux modèles de grandes dimensions : l’un pour le monastère de Smolny près de Saint-Pétersbourg, l’autre pour l’autel de saint Hubert à la Venaria Reale. Le parcours s’achève sur une série de caprices architecturaux de Sebastiano et Marco Ricci, Viviano Codazzi et Hubert Robert.

LES TRIOMPHES DU BAROQUE : ARCHITECTURE EN EUROPE 1600-1750

4 juillet-7 novembre, Pavillon de chasse royal, Stupinigi, tél. 39 011 35 81 220, tlj 9h-19h. Cette exposition sera ensuite présentée à Montréal, à Washington, ainsi qu’au Musée des beaux-arts de Marseille, du 17 novembre 2000 au 4 mars 2001.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°86 du 2 juillet 1999, avec le titre suivant : Des églises aux palais

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque