Vendredi 19 octobre 2018

Des couples inédits se forment au musée d’Orsay, des artistes contemporains s’installent au Louvre

Par Anouchka Roggeman · L'ŒIL

Le 1 février 2006 - 299 mots

Au même moment que Brice Marden, l’artiste Alain Kirili présente trois de ses sculptures verticales de la série des Segous et Totems face à des photogravures d’Edward Steichen (1879-1973). Bien que très éloignées l’une de l’autre – au niveau de la chronologie et du médium –, ces deux œuvres ont pourtant un point commun : elles rendent hommage à Rodin. Depuis un an, plus d’une dizaine de couples étonnants ont été formés au musée d’Orsay. On a ainsi pu voir Gustave Le Gray face à Pierre Soulages, Gustave Courbet face à Tony Oursler, ou encore Jean-Baptiste Carpeaux face à Joël Shapiro.
Surprenant et intrigant, ce dialogue entre le passé et le présent permet au public de redécouvrir les œuvres des collections et de mesurer l’intérêt des artistes contemporains pour les peintres anciens, en montrant leurs liens de filiation.

Mélange d’époques au Louvre
Au Louvre aussi, on ose les juxtapositions, les oppositions, les mélanges d’époques, de styles et de média en proposant à des artistes vivants de réaliser des œuvres qui seront placées au milieu des collections anciennes. Lors de la première édition des expositions « Contrepoint », dans le département des Antiquités orientales, le public redécouvrait le langage des sceaux cylindres (sceaux imagés du IVe millénaire) grâce à une mise en perspective avec l’écriture informatique de Gary Hill et Jean-Michel Othoniel. Une série de dessins de Jean-Michel Alberola jouait à peine le rôle de l’intrus à côté du Gilles de Watteau.
Pour la deuxième édition, dans le département des Objets d’art, Bertrand Lavier jongle avec le passé et le présent en utilisant les techniques anciennes de la porcelaine pour dupliquer le canapé en forme de lèvres de Dali. Huang Yong Ping propose cinq grands plats ovales en porcelaine, contenant chacun un morceau de l’animal tatou, sur la table garnie de Napoléon III.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°577 du 1 février 2006, avec le titre suivant : Des couples inédits se forment au musée d’Orsay, des artistes contemporains s’installent au Louvre

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque