Dimanche 25 février 2018

Derniers feux à Barcelone

Autoportraits d’artistes au soir de leur vie

Le Journal des Arts

Le 14 septembre 2009

La vie qui s’achève est un moment privilégié pour les confidences et marque souvent le rejet des faux-semblants au profit d’une plus grande sincérité. Les derniers autoportraits d’artistes constituent de ce point de vue un témoignage unique. Vingt œuvres signées par les plus grands peintres et sculpteurs du XXe siècle sont présentées au Musée d’art contemporain de Barcelone pour nourrir cette conviction.

BARCELONE (de notre correspondant). Une rare délectation naît de la nouvelle exposition du Musée d’art contemporain de Barcelone (Macba). Son commissaire, Pedro Azara, professeur d’esthétique à l’université de Barcelone, a rassemblé 20 autoportraits – des dessins pour la plupart – que 14 grands maîtres de l’art moderne ont exécutés peu de temps avant leur mort, à un âge déjà avancé. Les visages d’Artaud, Bacon, Beckmann, Bonnard, Giacometti, González, Kokoschka, Kollwitz, Matisse, Munch, Nolde, Picasso, Schönberg et Torres García regardent la mort en face d’un air sage et serein, sans angoisse, sans crainte ni rage. Même l’intérêt morbide que la Parque avait suscité chez beaucoup d’entre eux dans leur jeunesse a disparu. “Les artistes se reflètent exactement tels qu’ils sont, sans se flatter ni se complaire dans leur déchéance physique. Leurs visages sont comme des apparitions fugaces à un territoire frontière : ils ne sont déjà plus de ce monde, mais ils n’appartiennent pas encore à l’au-delà”, estime Pedro Azara, qui voit dans ces autoportraits comme un bilan de l’existence de l’artiste. Pour le directeur du Macba, Miquel Molins, les œuvres de petit format et l’accrochage très sobre, à l’exception de deux murs dorés qui évoquent les icônes des églises byzantines, permettent au visiteur d’établir une relation intime avec les tableaux en offrant un environnement propice à leur contemplation.

LE DERNIER REGARD : AUTOPORTRAITS AU SOIR D’UNE VIE, DE BONNARD À BACON, jusqu’au 16 janvier, Museu d’art contemporanei, Plaça dels Angels, Barcelone, tél. 34 3 41 20 810, tlj sauf mardi 12h-20h, sam. 10h-20h, dim. 10h-15h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°49 du 5 décembre 1997, avec le titre suivant : Derniers feux à Barcelone

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque