Dimanche 20 janvier 2019

musée

Découvrir les Thraces

L'ŒIL

Le 1 décembre 2002 - 235 mots

Les Thraces restent encore aujourd’hui un peuple mystérieux. Connus grâce aux diverses mentions qui en sont faites dans la mythologie grecque, les Thraces étaient un ensemble de peuplades dispersées entre les Carpates et la mer d’Egée, c’est-à-dire un territoire correspondant à l’actuelle Bulgarie. Pour les Grecs et les Romains, cette région était le lieu de naissance d’Arès, dieu de la guerre, mais aussi d’Orphée, père de la musique. Entre le VIIe millénaire et les débuts de l’ère chrétienne, les Thraces vont lentement construire une brillante civilisation au carrefour entre l’Orient, la Grèce et une Europe encore largement « barbare ». Pourtant, faute d’écriture, la culture de ses hommes ne nous est parvenue que par fragments, morceaux lentement arrachés aux tombes. Les centaines d’objets, de sculptures et d’armes qui rythment l’exposition du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles permettent de faire le point sur l’évolution et la culture de ces peuplades. Le premier étonnement provient sans aucun doute de l’extraordinaire inventivité décorative dont ils font preuve : céramiques finement décorées, bijoux d’or aux motifs complexes, armes rehaussées de scènes souvent proches de l’abstraction. La reconstitution d’une tombe royale est également l’occasion de découvrir combien l’empire Thrace reposait sur une hiérarchie sociale très complexe, chaque individu ayant un rôle particulier dans la société qu’il se doit de remplir.

BRUXELLES, Palais des Beaux Arts, 3, rue de la Régence, tél. 00 32 2 507 85 50, 5 octobre-5 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°542 du 1 décembre 2002, avec le titre suivant : Découvrir les Thraces

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque