Lundi 17 décembre 2018

De Martigny à Vaduz, Miró répand son grain

À Martigny et à Vaduz, un artiste moderne très contemporain

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 juin 1997 - 308 mots

Miró est à l’honneur cet été avec deux importantes expositions, en Suisse et au Lichtenstein, qui réunissent chacune une centaine de pièces. À une présentation générale de l’œuvre de l’artiste à Martigny, le Liechtensteinische Staatliche Kunstsammlung de Vaduz répond par une lecture des dernières sculptures du Catalan.

MARTIGNY ET VADUZ. La Fon­dation Gianadda propose une véritable rétrospective Miró, puisque les œuvres exposées sont issues de toutes les périodes, depuis 1917 jusqu’à la fin des années soixante-dix. Outre la peinture et la sculpture, la manifestation présente des céramiques ainsi qu’un important ensemble de livres illustrés, issus pour la plus grande part de la Fondation Marguerite et Aimé Maeght. Ces ouvrages reflètent fidèlement les échanges du peintre avec des écrivains et des poètes, à l’exemple de Robert Desnos, Tristan Tzara, Alfred Jarry, Jacques Prévert, Benjamin Perret, Michel Leiris, Paul Eluard, Réné Char, Jacques Dupin ou André Frénaux. Le musée de Vaduz se concentre pour sa part sur les sculptures avec cinquante œuvres, celles-ci ayant pris une importance capitale dans le développement du travail Miró à partir des années soixante. L’exposition montre en particulier combien l’artiste, à la fin de sa vie, a été proche des débats artistiques contemporains. Avec son style personnel très marqué, ses créations se font l’écho du Pop Art, du Nouveau Réalisme et des autres tendances des années soixante, sans qu’il se soit lui-même engagé dans ces mouvements. Bénéficiant de nombreux prêts de la Fon­dation Miró de Barcelone, la manifestation réunit également un ensemble significatif de peintures, de dessins et d’œuvres graphiques.

JOAN MIRÓ, jusqu’au 11 novembre, Fondation Pierre Gianadda, 59 rue du Forum, Martigny, tél. 41 27 722 39 78, tlj 9h-19h.
JOAN MIRÓ, SCULPTURE, ŒUVRE GRAPHIQUE, PEINTURE, jusqu’au 31 août, Liechtensteinische Staatliche Kunstsammlung, Engländerbau, Städtle 37, 9490 Vaduz, tél. 41 75 232 23 41, tlj 10h-12h et 13h30-17h30, catalogue éd. Skira, 140 p., 35 CHF.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°40 du 13 juin 1997, avec le titre suivant : De Martigny à Vaduz, Miró répand son grain

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque