De l'odorat au goût

L'ŒIL

Le 1 septembre 1998

Au delà d'un simple livre de cuisine, Mes carnets de recettes (éd. de la Martinière, 249 F.) est un riche ouvrage, magnifiquement illustré par les créateurs contemporains défendus par la Fondation Guerlain. Parallèlement à l'édition de ce livre s'est mise en place une exposition sur le thème de "La cuisine de l'art". À l'odorat se substitue le goût, autre preuve de "bon sens" chez Daniel Guerlain, descendant du célèbre parfumeur. Une douzaine d'artistes ont été retenus pour participer à cette exposition, parmi lesquels Carole Benzaken, Philippe Favier, Nan Goldin, Daniel Spoerri ou Gérard Traquandi. L'aspect convivial et festif n'est pas toujours celui qui intéresse les artistes. À commencer par Spoerri qui, dans les années soixante, fabrique des tableaux pièges  stigmatisant le désordre d'une fin de repas, vision critique de notre société de consommation. Gérard Traquandi cherche à représenter "une splendeur déchue" dans ses natures mortes sustentatrices. Il faut enfin souligner le travail de Nan Goldin dont les photographies restituent les moments d'intimité familiale, des poncifs que son objectif sait révéler sous un angle nouveau.

LES MESNULS, Fondation d'art cont. Guerlain, jusqu'au 20 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°499 du 1 septembre 1998, avec le titre suivant : De l'odorat au goût

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque