Samedi 7 décembre 2019

musée

Dans le sillage de la belle Hélène

L'ŒIL

Le 1 décembre 2001 - 175 mots

Née de l’enlèvement d’Hélène, épouse du roi de Sparte Ménélas, par le prince troyen Pâris, la guerre de Troie relatée originalement dans L’Iliade et L’Odyssée d’Homère (VIIIe siècle av. J.-C.), allait devenir un véritable mythe légendaire. Elle fascine toutes les périodes, la nôtre comprise avec notamment la mise en scène déroutante de Matthias Langhoff, Femmes de Troie, au théâtre de Nanterre il y a quatre ans.
En 1998, Troie s’est vue inscrite au patrimoine culturel mondial de l’Unesco. L’exposition portant sur cette ville mythique s’attache d’une part à livrer l’état actuel de la recherche scientifique sur le site des Dardanelles : fouilles archéologiques entreprises par Heinrich Schliemann et reprises par Manfred Korfmann en 1988. D’autre part à nourrir le mythe grâce aux nombreuses œuvres d’art présentées : manuscrits médiévaux écrits à la main, peintures sur vases, amphores à provision de taille humaine, vaisselle de table, bijoux précieux, armes, mais aussi quelques exemples de peinture moderne, avec notamment l’emploi du mythe par la publicité.

- BONN, Kunst-und Ausstellungshalle, Museumsmeile, Friedrich-Ebert-Allee 4, tél. 0228/9171-200, 16 novembre-17 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°532 du 1 décembre 2001, avec le titre suivant : Dans le sillage de la belle Hélène

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque