Mercredi 11 décembre 2019

Musée des beaux-arts, La Rochelle (17)

Dan Graham - L’image dans le miroir

Jusqu’au 21 septembre 2011

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 24 août 2011 - 360 mots

Installé dans l’ancien hôtel Crussol d’Uzès, un palais archiépiscopal de style néoclassique, le Musée des beaux-arts de La Rochelle accueille l’artiste américain Dan Graham. Né en 1942 à Urbana, aux États-Unis, figure de proue d’un art minimal qui joue des phénomènes de perception du regard, il réalise des installations aux allures de pavillons architecturés de verre et de miroirs dans lesquels il invite le visiteur à faire toutes sortes d’expériences visuelles. À l’instar de ce Kaléidoscope Doubled qui a été inauguré en octobre dernier sur le parvis de la médiathèque. 

Intitulée « Dan Graham, anamorphoses et jeux de miroir », l’exposition rochelaise vise à mettre à plat « l’ampleur de ses travaux », comme le souligne Yannick Miloux qui en est le commissaire. Introduite par la présentation de tout un ensemble de photographies d’Eugène Atget et de Walker Evans, elle signale la fascination qu’ont toujours exercée ces deux grands maîtres de l’image sur le jeune photographe qu’a d’abord été Dan Graham dès les années 1960. À la fin de celles-ci, aspirant à radicaliser le pop art qu’il juge par trop anecdotique et descriptif, il réalise alors une série de photos, Homes for America, qui montrent extérieurs, intérieurs et plans de maison de banlieue. Ce faisant, il s’applique à « traiter du lieu comme présent d’information » et développe une réflexion critique et sociale de l’environnement urbain américain qu’illustre par ailleurs tout un travail de maquettes. 

Ses premiers pavillons résument sa conception de l’art, à savoir qu’une sculpture n’est pas un objet opaque mais un endroit où l’on entre, que l’on éprouve et qu’il convient d’habiter au sens le plus fort du terme. Les différents dispositifs auxquels il recourt – notamment la vidéo – lui servent à restituer « la mémoire historique du passé récent », préoccupé qu’il est par la place de l’homme dans le temps et dans l’espace. De toutes ces investigations et à l’appui de pièces les plus diverses et les plus intéressantes, l’exposition de La Rochelle rend compte avec justesse.

Voir

« Dan Graham, anamorphoses et jeux de miroir »
Musée des beaux-arts, 28, rue Gargoulleau, La Rochelle (17), tél. 05 46 41 64 65, jusqu’au 21 septembre 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°638 du 1 septembre 2011, avec le titre suivant : Dan Graham - L’image dans le miroir

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque