Dan Graham hisse ses pavillons

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 mars 1997 - 187 mots

La galerie Marian Goodman accueille quelques projets récents conçus pour l’extérieur par l’artiste américain Dan Graham.

"From Models to Projects, 1989-1997" présente, pour la première fois en France depuis dix ans, une sélection de douze pavillons, autonomes ou s’appuyant sur des architectures préexistantes, conçus au Japon, aux États-Unis ou en France, à Nantes notamment. L’exposition réunit maquettes et photographies, ainsi que la vidéo Outdoor Projects. Ces "sculptures" perturbent de leurs structures légères, réalisées dans les mêmes matériaux que les architectures récentes, l’espace urbain, la banlieue ou la campagne dans lesquels elles viennent s’inscrire. Comme souvent dans le travail de Dan Graham, ces pavillons ont également un rôle visuel complexe, renvoyant à la fois l’image du paysage extérieur et celle du spectateur qui y est confronté, quand celles-ci ne se superposent pas complètement pour être ramenées dans un même plan et un même espace. Pa­rallèlement, et surtout dans les cités, ils dressent leurs frêles parois face aux immeubles de béton et jouent la carte de "l’inutilité" dans un contexte urbain fonctionnel.

Galerie Marian Goodman, 7 rue Debelleyme, 75003 Paris, tél. 01 48 04 70 52, jusqu’au 29 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°34 du 1 mars 1997, avec le titre suivant : Dan Graham hisse ses pavillons

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque