Vendredi 24 septembre 2021

Coquillages et tableaux de maîtres

L'ŒIL

Le 1 juin 1998 - 152 mots

Un tableau flamand représentant l’archiduc Albert et l’archiduchesse Isabelle dans le cabinet d’un collectionneur restitue avec charme et vivacité l’ambiance des Kunstkammer princières du XVIIe siècle. La création tout entière, sous ses formes les plus variées et les plus extraordinaires, était rassemblée dans ces antres merveilleux. Tableaux précieux, sculptures, médailles, livres, gravures, mais aussi instruments scientifiques, minéraux, curiosités botaniques, cornes de rhinocéros, coquillages et coraux,
en un mot tous les prodiges de l’art et de la nature étaient convoqués par ces collectionneurs humanistes avides de connaissance.
Sous le titre « Le Cabinet d’un collectionneur », cette exposition retrace, à travers une série de tableaux et d’objets des XVIe et XVIIe siècles, l’art de la collection aux Pays-Bas. Une présentation dense regroupant des œuvres et des objets retenus pour leur caractère exemplaire évoque l’atmosphère de ces lieux de culture dont la réputation traversait les frontières.

Washington, National Gallery of Art, jusqu’au 9 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°497 du 1 juin 1998, avec le titre suivant : Coquillages et tableaux de maîtres

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque