Vendredi 30 octobre 2020

Paris-16e

Circulez”‰! il n’y a rien à voir…

Cité de l’architecture et du patrimoine - Jusqu’au 26 août 2012

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 27 juin 2012 - 303 mots

Peut-on faire une exposition avec des photocopies ? Oui, c’est possible, à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Elle s’intitule  Circuler, quand nos mouvements façonnent les villes . Son thème : la mobilité urbaine, au cours des cent cinquante dernières années. Le parcours, qui se déploie sur 1  500 m2, se veut  à la fois chronologique, thématique et ludique . Concernant le ludique, le doute est permis d’entrée de jeu. D’abord, la scénographie : décevante. Celle-ci use des dispositifs les plus éculés : décor façon carton-pâte pour évoquer trois rues d’époques différentes – médiévale, classique et XIXe –, derrière les façades desquelles ont été dissimulées quelques maquettes de villes que le visiteur a grand mal à distinguer. Ensuite, la ribambelle de  photocopies , les fameuses, en réalité des agrandissements de cartes postales ou de photographies sépia, maquettes de locomotive, d’automobile ou d’architecture – quelques-unes sont splendides, comme celle de la Galerie des machines de l’Exposition universelle de 1889 ou celle de la voiture Dymaxion dessinée en 1933 par l’architecte Richard Buckminster Fuller, mais là n’est pas la question –, disposées au fil de la présentation telles des plantes d’ornement… Rien n’est épargné au visiteur. Ainsi, pour signifier la mobilité, celui-ci a droit à quelques installations sonores et néanmoins grotesques, comme la pétarade d’un tacot qui passe d’un haut-parleur à l’autre.

S’il n’est pas convenu, le propos, lui, est ô simpliste. Tel un inventaire monotone, le parcours répertorie tous les types de transport – métro, tramway, autobus, train, avion, auto… – ainsi que les architectures afférentes – les gares-portes, les gare-palais, les gares à campanile, les gares-aéroports, les drive-in… –, en les placardant l’un après l’autre, sans fil conducteur. Au final, la vraie  mobilité  serait de prendre… la poudre d’escampette. À roller, à bicyclette ou, tout simplement, à pied.

Circulez, quand nos mouvements façonnent les villes

Cité de l’architecture et du patrimoine, Palais de Chaillot, 1, place du Trocadéro, Paris-16e, www.citechaillot.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°648 du 1 juillet 2012, avec le titre suivant : Circulez”‰! il n’y a rien à voir…

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque