Cinéma du futur

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 février 2004

Imaginez-vous pris au milieu du paysage créé par le Canadien Luc Courchesnes, un paysage fait de quatre grands écrans de cinéma.
Et ce n’est là qu’un avant-goût de cette exposition ludique qui présente une quarantaine d’installations et d’œuvres, soucieuses de renouveler la projection et le visionnage du cinéma. À l’heure où on se pose de  la question de la valeur de la vision partielle d’une œuvre vidéo ou cinématographique et sa possibilité de se substituer à l’œuvre complète, Lille répond par d’autres expériences. Moins cérébrales, plus ludiques et enchanteresses, de la tempête concoctée par Mike Figgis et Richard Fleischer à un nouveau Napoléon d’Abel Gance, le cinéma s’offre ici un nouvel horizon qui dépasse largement celui des salles obscures.

LILLE (59), tri postal, avenue Willy Brandt, jusqu’au 22 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°555 du 1 février 2004, avec le titre suivant : Cinéma du futur

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque