Chintreuil et les joies du plein-air

L'ŒIL

Le 27 août 2008

Créé en 1866 par décision du conseil municipal, enrichi par trois donations importantes au XXe siècle, laissé quelque peu à l’abandon depuis les années 80, le musée de Pont-de-Vaux avait bien besoin d’un coup de neuf. Son conservateur Brigitte Riboreau et les architectes scénographes François Pin et Catherine Bizoüard - qui ont, entre autres, refait certaines salles égyptiennes du Louvre - se sont attachés à préserver l’architecture XVIIIe de l’hôtel particulier qui abrite le musée Chintreuil. Histoire locale, arts et traditions populaires, céramiques et faïences volent la priorité à la peinture qui, sous le vocable du paysagiste Antoine Chintreuil, réunit les plus grands peintres XIXe de plein-air. Dans ce mélange des genres, la photographie n’est pas laissée pour compte. Le musée présente cet été « Mémoires et autres curiosités », le regard de deux photographes sur le cabinet de curiosités et le patrimoine de la ville.

Ouverture le 11 juillet. PONT-DE-VAUX, Musée Chintreuil, tél. 03 85 51 45 65.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Chintreuil et les joies du plein-air

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque