Mardi 18 décembre 2018

Montigny-lès-Metz (57)

Cartographier la mémoire

Château de Courcelles jusqu’au 19 mars 2017

Par Amélie Adamo · L'ŒIL

Le 17 février 2017 - 276 mots

En partie issue de collections privées lorraines, couvrant une dizaine d’années de création, l’exposition de Ronan Barrot présente des œuvres tirées de diverses séries, sans hiérarchie ni ordre chronologique.

Si prédominent nature et paysage, les pièces choisies évoquent mille histoires. Sa peinture, déplaçant une image vers une autre, révèle le travail de la mémoire. Dans chaque tableau, les sens se mêlent, entre souvenirs vécus et écho aux maîtres, entre quotidienneté et résonances mythologiques. Ici, une scène de chasse devient Narcisse dévoré par des chiens infernaux ; là, une fouille policière devient crucifixion ; ailleurs, un nu désiré devient Léda ou Vénus géante. Ambivalence accentuée par l’accrochage qui fait dialoguer les pièces : ici, une scène de nature sera contaminée par la présence du funèbre, celui-ci viendra ailleurs voiler un sujet politique qui lui-même révélera plus loin une charge érotique. L’accrochage met aussi en lumière la variété des techniques et la mémoire du corps. Avec le tableau Une histoire, première tentative de grand format horizontal, l’artiste prend le risque de rompre la vibration d’une matière travaillée dans l’épaisseur pour explorer autrement la présence du dessin, le trait délié, les effets de réserves et d’aplats dilués. Exploration des techniques que révèlent aussi les variations de crânes dont la force toutefois, comme présence scrutant le regardeur, s’accentue lorsqu’ils sont présentés en nombre plutôt que disséminés individuellement dans le parcours. De retours en détours et changements de cap, la peinture de Barrot s’explore comme une carte, un territoire où le regard se déplace et s’interroge. Par des effets et des rythmes différents, elle invite et repousse, montre et cache, illusionne et détruit, entre noirceur et joie des couleurs, absence et présence des choses.

« Ronan Barrot, Peintures »

Château de Courcelles, 73, rue de Pont-à-Mousson, Montigny-lès-Metz (57), europa-courcelles.montigny-les-metz.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°699 du 1 mars 2017, avec le titre suivant : Cartographier la mémoire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque