Capitaine Hambourg

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 23 septembre 2009 - 271 mots

Fidèle à sa vocation, le musée de la Marine de Brest accueille dans les nouveaux espaces totalement réaménagés de son superbe donjon, les œuvres d’un artiste très apprécié des aficionados de la peinture de marine : André Hambourg (1909-1999).

Journaliste puis correspondant de guerre pendant la dernière guerre mondiale, déjà passionné par le monde de la mer, il participe à plusieurs missions à bord de sous-marins et de bâtiments de surface. Nommé en 1952 peintre officiel de la Marine nationale, il ne perçoit aucune rémunération à ce titre mais a la possibilité de parcourir les océans sur les navires de la Royale. Accueilli sur de prestigieux bâtiments comme le De Grasse, le Richelieu ou le Colbert, il sillonne les mers, son carnet de croquis à la main et ses toiles toujours à portée de pinceaux. Il réalise deux tours du monde à bord du porte-hélicoptères Jeanne D’Arc en 1983-1984. Ces longs mois de navigation permettent à l’artiste de saisir sur le vif les multiples facettes de la vie à bord, de la salle des machines aux coursives ou au pont d’envol. Peintre figuratif à la technique très libre, amoureux des navires et des ciels marins, Hambourg est également un observateur attentif des ports et des estuaires. Alger, Honfleur, Venise, New York ou Sainte-Hélène lui ont inspiré des paysages où la précision rigoureuse des volumes et des formes n’altère en rien la vivacité d’une palette vive et chatoyante. Peintre et marin, Hambourg le fut totalement, avec élégance, talent et discrétion.

« André Hambourg, embarquements et escales », Musée national de la Marine, château de Brest, Bresl (29), www.museereattu.arles.fr, jusqu’au 31 décembre 2009.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°617 du 1 octobre 2009, avec le titre suivant : Capitaine Hambourg

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque