Samedi 15 décembre 2018

Cambon sur les pas d’Ingres

L'ŒIL

Le 1 septembre 1999 - 146 mots

Le Musée Ingres vient d’accrocher une partie du fonds Armand Cambon, l’un des élèves, collaborateurs et amis les plus intimes d’Ingres. Le soin accordé au fini de l’exécution, la maîtrise du dessin, particulièrement remarquable dans ses études de nus, placent Armand Cambon dans la droite ligne de son maître. Mais l’artiste parvint également à développer un style original. Qu’il concentre l’attention sur le visage ou qu’il accorde à toutes les parties du tableau une valeur identique, il réussit à créer des scènes profondément intimistes et personnelles, marquées d’un rythme immobile. Outre les portraits, l’exposition présente de charmantes études de paysages récemment restaurées, qui forment un aspect encore méconnu de son œuvre. Il s’agit du premier volet d’une série de manifestations consacrées à l’automne aux 276 élèves d’Ingres. Une manière de reconsidérer des artistes trop longtemps demeurés dans l’ombre du maître.

MONTAUBAN, Musée Ingres, jusqu’au 26 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°509 du 1 septembre 1999, avec le titre suivant : Cambon sur les pas d’Ingres

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque