Vendredi 14 décembre 2018

Cahors écrit son scénario

Dennis Hopper est l’invité d’honneur du VIIe Festival

Le Journal des Arts

Le 30 mai 1997 - 413 mots

En prenant pour thème \"1 minute scénario\", le VIIe Printemps de Cahors, qui se déroule du 6 au 22 juin, fait la part belle aux créateurs se référant au cinéma ou utilisant l’image en mouvement. Outre l’invité d’honneur, Dennis Hopper, vingt-cinq artistes sont conviés au festival.

CAHORS. Plus que jamais Cahors veut afficher sa différence face aux tenants du reportage (Perpignan) ou aux festivals plus attachés à la photographie traditionnelle (Arles). La VIIe édition, qui a pour commissaire Jérôme Sans, se réfère à l’œuvre vidéo des années soixante des artistes Fluxus Robert Filiou et Georges Brecht. One-minute scénario était une série de scénarii d’inspiration dadaïste, jouant sur l’absurde, destinés à être diffusés à la télévision. La programmation 97 accorde donc une large place aux artistes utilisant l’image en mouvement ou se référant au cinéma. Dans cet esprit, Cahors, qui aime bien les stars, a convié Dennis Hopper. Connu avant tout pour avoir réalisé Easy Rider, ou pour avoir joué aux côtés de James Dean, il est également peintre et photographe. Après avoir portraituré des artistes proches de lui – Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Jasper Johns, Rauschenberg –, il a photographié des graffitis en les lisant comme des peintures pariétales. "Dans les graffitis, je vois l’instabilité de la vie et de la mort, dit-il, je trouve une certaine poésie dans le chaos". À côté de ce sexagénaire, les 25 artistes invités sont d’une autre génération, puisque la majorité d’entre eux sont souvent nés après 1960. Parmi eux, citons Mar­­tine Aballéa, Vanessa Bee­croft, Douglas Gordon et Rirkrit Tiravanija, Pierre Huyghe, Valérie Jouve, Ken Lum, Rainer Olden­dorf, Philip­pe Par­reno, Jack Pierson, Sam Samore…

Soirées nomades
Les expositions sont désormais regroupées en trois pôles distincts : le vieux Cahors, le Musée Henri Martin et l’espace Clément Marrot, d’anciennes casernes de 1 500 m2, mises à la disposition du "Printemps" pour la première fois. Comme lors de la précédente édition, Cahors invite une galerie – Anne de Villepoix, de Paris – et un éditeur, Actes Sud. Mais cette année, le festival accueillera en outre les "Soirées nomades", créées par la Fondation Cartier pour mêler arts plastiques et spectacle vivant. Pro­grammées par Serge Laurent sur le thème du "1 minute scénario", elles alterneront interventions chorégraphiques, performances et mini-concerts. Ces soirées auront lieu dans la cour de l’espace Clément Marrot, où l’architecte et designer Sylvain Dubuisson réalisera une installation.

PRINTEMPS DE CAHORS, du 6 au 22 juin, renseignements Office de tourisme, tél. 05 65 53 20 65. Catalogue éditions Actes Sud.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°39 du 30 mai 1997, avec le titre suivant : Cahors écrit son scénario

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque