Vendredi 23 février 2018

Spoleto

Bourdelle, héros des Deux Mondes

Le Journal des Arts

Le 1 juin 2010

L’exposition Bourdelle présentée au 37e Festival des Deux Mondes, du 23 juin au 4 septembre, est la plus grande jamais organisée en Europe : on découvrira au Palazzo Racani Arroni soixante sculptures, dont cinq de grandes dimensions, exposées en plein air, une centaine de dessins et quelques tableaux.

SPOLETO - Conçue par Bruno Mantura, assisté de jeunes spécialistes français, l’exposition bénéficie d’un prêt et de la collaboration du Musée Bourdelle de Paris. Sculpteur, peintre et dessinateur, Bourdelle se forme dans l’atelier de Falguière à partir de 1885. De 1893 au début du siècle, il sera l’assistant de Rodin, qui marquera sa sculpture d’un certain monumentalisme et d’un goût pour l’exaltation idéaliste de l’homme, que l’on retrouve à Spoleto dans quelques échantillons de la série de portraits de Beethoven, et dans les études pour certaines figures du Monument aux morts de Montauban.

On admirera également une Tête d’Apollon, l’Héraclès archer, et le Centaure mourant. Bourdelle réalise aussi des œuvres décoratives : les célèbres bas-reliefs du Théâtre des Champs-Elysées ou le monument à Alvear, de style néoclassique, à Buenos Aires, dont l’exposition présente des croquis. Parmi les nombreux et vigoureux portraits réalisés par Bourdelle, on trouvera ici ceux de Rodin et d’Anatole France, ainsi que deux versions de Pénélope, figure féminine emblématique pour ce créateur passionné d’art grec.
L’exposition est sponsorisée par la Italiana Petroli.

37e Festival des Deux Mondes à Spoleto, exposition \"Bourdelle\", 23 juin-4 septembre. Puis au Palais ducal de Gênes, 16 septembre-4 octobre 1994.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Bourdelle, héros des Deux Mondes

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque