Pontault-Combault

Bon anniversaire Yvette !

Soixante photographies pour fêter les 80 ans d’Yvette Troispoux

Par Emmanuel Fessy · Le Journal des Arts

Le 1 juillet 1994

Le Centre photographique d’Île-de-France expose soixante photographies d’Yvette Troispoux, à l’occasion de ses 80 ans. Un autre regard sur \"la photographe des photographes\".

PONTAULT-COMBAULT - Dans le monde de la photo, tout le monde la connaît et tout le monde ne peut que l’adorer. Depuis des années, Yvette Troispoux ne rate aucun vernissage ni aucune fête. Avec son œil malicieux, armée de son légendaire Leica, elle est toujours à l’affût pour croquer ici et là un visage. À tel point qu’on l’a surnommée "la photographe des photographes", pour avoir réuni une belle collection de portraits où figurent Brassaï, André Kertész, Gisèle Freund, Henri Cartier-Bresson et bien sûr Robert Doisneau, qui l’avait baptisée "sa photocopine". Yvette Troispoux et Robert Doisneau n’ont pas seulement en commun la gentillesse et l’humour, qui vaincraient le visage le plus sévère, mais également une façon d’aborder la vie – et la photographie – avec simplicité et naturel.

Haute comme trois pommes, Mademoiselle Troispoux n’y va cependant pas par quatre chemins pour capter sur le vif. "J’ai fait du tir à la carabine et au pistolet. La photographie c’est pareil, il faut viser juste et ne pas mollir pour déclencher." Elle ne travaille jamais au flash, qui dénature la réalité en créant de vilaines ombres portées et transforme les visages "en fromage blanc". Comme Robert Doisneau, Yvette Troispoux s’est vouée avec passion, et contre vents et marées, à la photographie. Née à Coulommiers le 1er juin 1914, elle gagne son premier appareil à l’âge de 18 ans lors d’un concours Agfa. Autodidacte, elle s’exerce au tirage dans la salle de douche familiale, et s’inscrit au Club des 30x40 dès sa création.

Mais il faut vivre, et elle sera pendant quarante ans secrétaire aux "Tréfileries et laminoirs du Havre"… Elle photographie ses proches, la société de Coulommiers à travers les mariages, les communions, les cérémonies sportives ou militaires… Autant de rituels qui n’ont pas disparu, mais qui donnent lieu à d’autres comportements aujourd’hui, à d’autres "poses" devant l’objectif. Avec sensibilité, les images d’Yvette Troispoux racontent une autre époque. Le conseil général de Seine-et-Marne lui a demandé, à l’occasion de ses 80 ans, de revisiter ses paysages entre octobre 1993 et mars 1994. Ces pérégrinations sont confrontées à trente photographies prises entre 1933 et 1950. Yvette Troispoux ne photographie pas que des photographes.

"Yvette Troispoux", Centre photographique d’Île-de-France, Ferme Briarde, Hôtel de ville, 77347 Pontault-Combault. Tél : (1) 64 43 47 10. Du 29 juin au 24 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Bon anniversaire Yvette !

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque