Dimanche 21 octobre 2018

Berlin, acte 2

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 11 mai 2001 - 260 mots

La deuxième Biennale
de Berlin, organisée par Saskia Bos, réunit une cinquantaine d’artistes internationaux pour une manifestation qui cherche encore son rythme de croisière.

BERLIN - Du haut de la tour de télévision et de son restaurant panoramique tournant – immortalisé par Tacita Dean dans un film actuellement projeté à la galerie Marian Goodman, à Paris –, les quatre lieux de la Biennale de Berlin semblent bien à l’image de cette ville : fractionnés. Loin des rues anciennes de Mitte, et des deux principaux lieux de la Biennale, s’étirent les longues courbes des rails du S-Bahn (le RER local) qui conduisent jusqu’aux HLM de Jannowitzbrücke et à la tour de la compagnie d’assurance Allianz. C’est là, au bord de la Spree, que Claude Lévêque assène ses coups, dans un espace spécialement construit pour lui. D’autres ont eu moins de chance et se contentent d’arcades de viaduc de chemin de fer ou encore d’anciens bureaux de fonctionnaires de La Poste parfois aussi adaptés à la présentation d’œuvres qu’une chambre d’hôtel. Seules les vidéos arrivent à tirer leur épingle du jeu, à l’image de Kutlug Ataman qui a justement joué sur la succession de petites salles pour la présentation de son film voyeuriste. Refusant tout bavardage, les projections de David Claerbout prennent de leur côté la dimension de monuments aux antipodes de l’humour de Jankowski, lequel distille une explication de texte qui arrive à point nommé.

- 2e Biennale de Berlin, jusqu’au 20 juin, Postfuhramt, Oranienburger Straße, Berlin, tél. 49 30 284450 44, mardi – jeudi 12h-20h, samedi 12h-22h, dimanche 12h-18h, www.berlinbiennale.de

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°127 du 11 mai 2001, avec le titre suivant : Berlin, acte 2

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque