Mercredi 19 janvier 2022

Munich (Allemagne)

Beckmann, Picasso… « Femmes, ils vous aiment… »

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 18 mai 2012 - 359 mots

Pour célébrer son dixième anniversaire, la Pinakothek der Moderne de Munich a choisi de célébrer la femme en convoquant trois artistes modernes. Un Allemand, un Américain et un Espagnol : voilà un beau trio pour fêter la gente féminine, d’autant qu’ils ne s’en sont jamais privés au cours de leur florissante carrière.

Mieux : comme le souligne Carla Schulz-Hoffmann, la directrice de l’institution et commissaire de l’exposition, « à l’inverse des idées communément transmises par l’histoire de l’art, les œuvres de Beckmann, De Kooning et Picasso représentent l’image d’une femme libre et émancipée. » Si le premier est davantage connu pour ses peintures narratives, volontiers expressives, où il traite le thème du drame humain, son œuvre compte de très nombreuses figures féminines qui en témoignent. Il en est ainsi de cette imposante femme masquée – Fastnacht-Maske grün, violett und rosa (Columbine) (1950) – cigarette à la main, assise sur une chaise les jambes écartées et qui impose une présence trouble et autoritaire.

On ne compte pas les femmes que Picasso a aimées, pas plus qu’on ne dénombre celles qu’il a peintes. Si celles avec lesquelles il a partagé sa vie ont été le plus souvent ses modèles, comme cette Olga Picasso de 1923, à la palette monochrome terre de Sienne, assise de travers sur un fauteuil, tout entière enfermée dans le silence de ses pensées, il y a celles peintes sans l’appui du réel mais à dimension universelle comme La Femme qui pleure de 1937.

La série des Women que De Kooning a déclinée au début des années 1950 est si puissante qu’elle fixe chez lui le traitement de ce thème à l’exclusive de toute autre période. L’artiste s’affronte au mythe de la femme fatale en la figurant en véritable « idole », tantôt frontale, tantôt assise, parfois double, dans une matière picturale impétueuse. Ainsi, les images de femmes rassemblées dans cette exposition  font non seulement la démonstration de la puissance de l’art, mais ce qu’elles portent de sensualité et d’érotisme a grandement contribué à notre culture visuelle contemporaine.

« Women : Pablo Picasso, Max Beckmann, Willem De Kooning », Pinakothek der Moderne, Barer Strasse 40, Munich (Allemagne), www.pinakothek.de

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°647 du 1 juin 2012, avec le titre suivant : Beckmann, Picasso… « Femmes, ils vous aiment… »

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque