Beaubourg à Paris

L'ŒIL

Le 27 août 2008

Les collections du Musée national d’Art moderne n’ont eu qu’un pas à faire pour retrouver leur ancienne adresse, le Palais de Tokyo qui les a hébergées jusqu’en 1977, date de leur transfert dans le bâtiment du Centre Georges Pompidou. Celui-ci étant en travaux, force était de trouver une solution pour continuer à montrer ses chefs-d’œuvre du XXe siècle. C’est la ville de Paris qui les accueille pendant plus d’un an, les accrochant au milieu de ses propres richesses, bien moindres en comparaison. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, un parcours original est proposé par Didier Semin. Il s’articule autour de trois thèmes : la couleur et l’abstraction, illustré par les œuvres de Kandinsky, Kupka, Delaunay... ; le surréalisme avec Miró, Magritte, Ernst et Tanguy ; pour finir l’Arte Povera et le Nouveau Réalisme. Mais il faudra attendre la fin octobre pour voir cette prolongation dûment installée.

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, jusqu’au 19 septembre 1999.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Beaubourg à Paris

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque