Mercredi 12 décembre 2018

Saint-Étienne (42)

Barthélémy Toguo l’homme qui sait tout faire

Musée d’art moderne de Saint-Étienne jusqu’au au 26 mai 2013

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 22 avril 2013 - 281 mots

Barthélémy Toguo, artiste d’origine camerounaise, sait tout faire. En Côte d’Ivoire, où il a suivi ses études d’arts plastiques, puis à Grenoble et à Düsseldorf, il s’est initié à toutes les formes d’expression artistique : il travaille aussi bien la vidéo, la photo, la peinture, le dessin, la sculpture et la céramique que l’installation, la performance ou la mise en scène.

L’artiste a donc investi en toute liberté le Musée d’art moderne de Saint-Étienne, qui devient le théâtre de ses multiples créations où le visiteur déambule, guidé par une gigantesque toile d’araignée, symbole du tissu du monde.

Barthélémy Toguo aime la vie, elle est le centre de ses préoccupations, elle est au cœur de son travail avec tout ce qu’elle comporte de violence, de misère, de souffrance, mais aussi d’amour et d’espérance. Attentif à la société contemporaine, il en aborde les multiples problématiques : exil, racisme, homophobie, religion. En artiste sensible et humaniste, il agite les consciences, témoigne, dénonce, dans une manière qui n’exclut ni la provocation ni l’ironie distanciée. L’humain est omniprésent dans son travail : de Talking into the Moon I et II à Ghost Through en passant par Head above Water, Celebration ou Devil’s Head, il est dans ces corps à la beauté ondoyante et tourmentée qui expriment la souffrance ou l’extase, ces yeux inquisiteurs flottant dans le champ vide de ses aquarelles, ces têtes à cornes inquiétantes, ces formes humaines en état de transfiguration végétative traitées au lavis rouge.

À l’évidence, Barthélémy Toguo aime la vie, elle est encore sur cette série de douze vases en porcelaine blanche réalisés pour la Manufacture de Sèvres, sur lesquels il a imaginé des mains qui bougent, tiennent, portent, se tendent.

« Barthélémy Toguo. Talking to the Moon », Musée d’art moderne Saint-Étienne Métropole, rue Fernand-Léger, Saint-Priest-en-Jarez (42), www.mam-st-etienne.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°657 du 1 mai 2013, avec le titre suivant : Barthélémy Toguo l’homme qui sait tout faire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque