Mercredi 11 décembre 2019

Aux origines de l’archéologie aérienne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 septembre 2004 - 135 mots

ARLES - Pionnier de l’archéologie aérienne et sous-marine, Antoine Poidebard (1878-1955), bien que fort médiatisé à son époque, est aujourd’hui inconnu du public. Seul le cercle des archéologues ainsi que quelques photographes savent qu’il réalisa des milliers de clichés aériens publiés dans des ouvrages scientifiques. Le Musée de l’Arles antique a décidé de remettre à l’honneur ce jésuite, insatiable explorateur, à travers les travaux photographiques effectués lors de ses voyages, de la France à l’Asie, du Caucase à l’Afrique du Nord. Ces documents, qui sortent pour la première fois des archives de l’université Saint-Joseph de Beyrouth, dévoilent les multiples facettes du personnage, à la fois missionnaire, géographe et scientifique.

« Une aventure archéologique, Antoine Poidebard », Musée de l’Arles et de la Provence antiques, presqu’île du Cirque romain, avenue 1re-Division-France libre, 13200 Arles. Jusqu’au 28 novembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°198 du 10 septembre 2004, avec le titre suivant : Aux origines de l’archéologie aérienne

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque