Mercredi 21 février 2018

Autoportraits parisiens

Les toiles préférées de Van Gogh

Jusqu’à ce qu’il découvre les impressionnistes à Paris, Van Gogh peignait essentiellement des paysans et des paysages.

AMSTERDAM - À Paris son répertoire s’étendit considérablement. "Je suis devenu un peintre paysagiste alors que le portrait est plus adapté à mon talent." Van Gogh peignit trente-cinq autoportraits à Paris entre 1886 et 1887. L’exposition au Musée Van Gogh présente dix-huit de ces toiles dont l’Autoportrait à la pipe, 1886, l’Autoportrait avec pipe et verre, 1887 et l’Autoportrait au feutre gris, 1887, qui font partie de la collection du Musée Van Gogh. Elle comprendra des prêts de musées hollandais – dont les deux seuls dessins d’autoportraits. Cinq portraits présentés sont rarement exposés, car ils ont été peints au dos d’œuvres exécutées à Nuenen. Ces cinq tableaux ont été dotés de cadres spéciaux, afin que les deux côtés de la toile puissent être vus simultanément.

Amsterdam, Rijksmuseum Van Gogh, \"Autoportraits parisiens de Van Gogh\", du 9 juin au 10 octobre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Autoportraits parisiens

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque