Samedi 28 novembre 2020

Au saint-simonisme, la patrie reconnaissante

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 2006 - 138 mots

PARIS - La Bibliothèque de l’Arsenal, à Paris, retrace l’aventure du mouvement saint-simonien, de sa période militante (1825-1832), aux réalisations concrètes qui ont posé certains jalons de notre modernité, avec la construction du premier chemin de fer français pour voyageurs, ou le financement des transformations haussmanniennes de Paris.

Quelque 200 pièces issues pour la plupart des collections de la Bibliothèque nationale de France, en particulier le fonds saint-simonien de la Bibliothèque de l’Arsenal et le département des Estampes et de la photographie, illustrent un parcours chronologique. Parmi les pièces présentées – livres, estampes, tableaux, bustes, correspondances… –, certaines proviennent également d’ensembles appartenant à des descendants de saint-simoniens.

Le siècle des saint-simoniens

« Du Nouveau christianisme au canal de Suez », Bibliothèque de l’Arsenal, 1, rue de Sully, 75004 Paris, tél. 01 53 79 59 59, jusqu’au 25 février 2007

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°248 du 1 décembre 2006, avec le titre suivant : Au saint-simonisme, la patrie reconnaissante

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque