Au cœur de l’Europe

Une première exposition réunit 150 artistes contemporains

Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000

Vienne accueille une première manifestation consacrée à l’art de l’Europe centrale des cinquante dernières années rassemblant deux cents œuvres.

VIENNE - Depuis longtemps, le projet lui tenait à cœur, et c’est finalement avec l’aide d’une équipe de spécialistes de tous les pays concernés que Lóránd Hegyi a réussi à rassembler au Museum Moderner Kunst de Vienne les œuvres de 150 artistes contemporains, venant d’Autriche, de Yougoslavie, Croatie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Pologne. Malgré les liens privilégiés qu’entretiennent avec l’Autriche les pays nés de l’éclatement de l’empire des Habsbourg, l’exposition “Aspects/ positions. 50 ans d’art d’Europe centrale” n’est pas exempte d’esprit polémique. En gardant le terme d’Europe centrale, “en tant que catégorie historique, pratique et artistique”, le commissaire a souhaité avant tout montrer la nécessité d’une désacralisation du vocabulaire, notamment de termes comme “rideau de fer”, “communisme”, “culture post-communiste”, “liberté”, “culture officielle” ou “opposition”, afin de permettre une réelle prise de conscience du phénomène artistique de la région dans ses différentes expressions. Hegyi a d’ailleurs clairement fixé ses objectifs : “Je voudrais enfin faire table rase des multiples lieux communs qui entourent l’art de l’Ouest et de l’Est”. La majeure partie des artistes invités constitue une véritable surprise, mais les stars ne manquent pas : Marina Abramovic pour la République yougoslave ; le groupe Irwin pour la Slovénie ; Stanislav Kolibal pour la République tchèque ; Magdalena Abakanowicz, Tadeusz Kantor, Zoran Kulik et Roman Opalka pour la Pologne. L’Autriche est le pays le mieux représenté, avec 35 artistes, de l’Actionnisme viennois (Günter Brus, Hermann Nitsch, Arnulf Rainer) aux mouvements les plus contemporains (Heimo Zobernig, Bruno Gironcoli), et des courants néo-picturaux (Christian Ludwig Attersee) aux installations (Walter Pichler, Franz West). Rencontres et projections cinématographiques complètent l’exposition.

- Aspects/positions. 50 ans d’art d’Europe Centrale 1949-1999, jusqu’au 27 février, Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig, Palais Liechtenstein, Fürstengaße 1, Vienne, tél. 43 1 317 69 00, et aussi 20er Haus, Arsenalstr. 1, Vienne, tél. 43 1 799 69 00, tlj sauf lundi 10h-18h, dernier jeudi du mois 10h-20h. L’exposition sera ensuite au Ludwig Museum, Budapest, à la Fondation Miró, Barcelone, puis à Southampton, Prague, Madrid, Rome...

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : Au cœur de l’Europe

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque