Dimanche 21 octobre 2018

Artistes et galeries à travers le monde (21 janvier 2000)

L’actualité de l’art contemporain

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000 - 695 mots

LONDRES
Les petites peintures de Chantal Joffe exposées chez Victoria Miro sont issues du monde saturé d’images qui nous entoure. Elles proposent souvent des visions érotiques de femmes, d’enfants et de couples, peintes avec beaucoup de soin, les scènes les plus explicites étant exécutées en quelques coups de pinceau fluides.

Victoria Miro, 21 Cork Street, Londres, tél. 44 171 734 5032, jusqu’au 4 février

NEW YORK
L’exposition de dessins de sculpteurs que présente Paula Cooper comprend des créations de Bruce Nauman et de Louise Bourgeois. Ces grands artistes sont autant appréciés pour leurs créations graphiques que pour leurs travaux en trois dimensions. En même temps, la galerie principale montre un ensemble de sculptures fluorescentes de Dan Flavin, des œuvres basées au départ sur des idéaux classiques et qui sont devenues « classiques », au sens que ce terme a pris sur le marché de l’art.

Paula Cooper Gallery, 534 West 21st Street, New York, tél. 1 212 255 1105, jusqu’au 29 janvier

Pat Steir, qui a récemment exposé ses peintures à la Marlborough Gallery de Chelsea, présente ses œuvres chez Art Resources , en même temps que l’artiste céramiste Betty Woodman. Cette septuagénaire bénéficie d’une grande rétrospective de plus de quarante ans de création chez Max Protetch. Y figurent des travaux sur papier et des sculptures, dont ses dernières séries de pièces murales en bronze intitulées Bancs de jardin.

Art Resources Transfer, 210 11th Avenue, No. 403, New York, jusqu’au 13 février ; Max Protetch, 511 West 22nd Street, New York, 1 212 633 6999, jusqu’au 12 février

PARIS
La galerie Lelong a exposé à plusieurs reprises les œuvres de Francis Bacon de son vivant. Elle propose, rue de Téhéran, sa première monographie posthume. Riche de neuf toiles et d’un triptyque, la manifestation a été organisée avec la Tony Shafrazi Gallery, à New York, et Faggionato Fine Arts, à Londres, qui en ont déjà montré certaines, retrouvées dans l’une des réserves du peintre après sa mort, en 1992. Il s’agit en particulier de portraits du « Pape » à la façon de Vélasquez, des personnages assis et hurlants – une vision pour le moins fantasmée du père. Au fond de la galerie se dresse l’impressionnant polyptyque de 1991, deux (auto)portraits encadrant un accouplement musclé. Ailleurs, un paysage d’après Van Gogh de 1957 déploie toute la charge colorée de ses jaunes et de ses verts. Une exposition événement.

Galerie Lelong, 13 rue de Téhéran, 75008 Paris, tél. 01 45 63 13 19, jusqu’au 30 janvier

« Considérons un instant avec le Cercle Ramo Nash que l’art est un problème, écrit la critique Maria Wutz. La pratique artistique peut alors être décrite comme l’exploration de l’espace des solutions à ce problème ». À côté de Gigaflop, une frise composée de 235 cédéroms qui s’inspire d’une œuvre murale cinétique installée dans la gare de Grenoble, le collectif d’artistes a réalisé un grand mandala en lessive pigmentée. Décomposé en aplats de couleur, il propose une cartographie thématique de plus de cent mille sites Internet de divertissement. Au sous-sol a été organisé un Colloque Furby, une discussion à bâtons rompus menée par ces petites peluches énergiques qui ont fait fureur à Noël.

Galerie Chantal Crousel, 40 rue Quincampoix, 75004 Paris, tél. 01 42 77 38 87, jusqu’au 26 février

Gillian Wearing a suivi dans les rues de Londres Theresa, une femme portée sur l’alcool et familière des liaisons éphémères. Elle l’a photographiée sur les lits de ses guerriers de passage et a demandé à ces derniers d’écrire quelques lignes sur cette femme singulière. Textes et images sont réunis pour former une étrange galerie de portraits.

Galerie Anne de Villepoix, 11 rue des Tournelles, 75011 Paris, tél. 01 42 78 32 24, jusqu’au 26 février

ZURICH
Après avoir montré ses œuvres à deux reprises, la galerie Ars Futura organise la première exposition personnelle à Zurich de Lothar Hempel. L’artiste, qui travaille sur l’image et le texte, présente ici une nouvelle installation exploitant toutes les possibilités du dessin et de la vidéo. Elle est conçue sur le principe de l’histoire, et soulignée par des éléments structurels de la tragédie grecque. Images et textes se complètent, sans pour autant s’éclairer mutuellement.

Ars Futura Galerie, Bleicherweg 45, Zurich, tél. 41 1 201 88 10, jusqu’au 11 mars

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : Artistes et galeries à travers le monde (21 janvier 2000)

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque