Dimanche 21 octobre 2018

Art Basel

Réunion de famille obligée

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 24 juillet 2007 - 365 mots

 Ce mois de juin, outre la cinquante-deuxième édition de la Biennale de Venise, la douzième de la Documenta de Kassel et la troisième de Skulptur Projekt à Münster, le monde de l’art se doit encore d’aller à la trente-huitième Foire de Bâle. Cela peut paraître excessif mais comment manquer une telle réunion de famille ? D’autant plus à un moment où le marché bat tous les records, où les offres se multiplient et où la passion le dispute à la spéculation.
Art Basel n’est pas seulement une messe, c’est un véritable rendez-vous amoureux et nombre de ceux qui s’y rendent y vivent d’inattendus coups de foudre. Il faut dire que c’est le plus grand marché d’œuvres d’art moderne et contemporain au monde et que l’on y prend très vite le pouls des cotes et des modes. De plus, l’offre n’y est pas exclusivement marchande, elle est aussi culturelle. Si l’on y voit des œuvres dignes des plus grands musées, l’on y découvre aussi des artistes émergents et l’on y assiste à toutes sortes de manifestations et d’événements. C’est en cela qu’Art Basel est incontournable : elle ne s’adresse pas seulement aux collectionneurs mais aussi à un très large public en capacité de le devenir un jour.
Outre les quelque trois cents galeries sélectionnées parmi les plus influentes de tous les continents, dont près de 90 % figuraient à la dernière session, on notera entre autres quelques nouvelles recrues — comme la PKM Gallery de Séoul ou la Eleni Koroneou Gallery d’Athènes — et le retour de grandes figures comme celles de Robert Miller ou de Tony Shafrazi (New York). Sans oublier, côté avant-garde, celle d’Emmanuel Perrotin (Paris).
Aux secteurs habituels d’« Art Unlimited » — pas moins de soixante projets monumentaux —, d’« Artist Record » — consacré aux supports audio —, d’« Art Film », de « Public Art Projects », d’« Art Premiere » et d’« Art Basel Conversations » s’ajoute cette année « Art on Stage ». Il est destiné à répondre au besoin de certains artistes de disposer d’une scène ou d’un auditorium et sera inauguré par l’artiste thaïlandais Rirkrit Tiravanija qui y fera son « Untitled Concert ». On aura compris que la Foire de Bâle ne se visite pas en un jour.

« Art 38 Basel », Messe, Bâle (Suisse), www.artbasel.com, du 13 au 17 juin 2007.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°592 du 1 juin 2007, avec le titre suivant : Art Basel

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque