Arrachés à leur environnement, les objets de Raynaud font sens

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 avril 2006 - 276 mots

Si le pot de fleurs rempli de ciment et peint en rouge impose le nom de Raynaud, son œuvre compte divers travaux qui ont la même force de signe.

Les armoiries de notre société
Ainsi de Sens sens (1962), étonnante synthèse de tout ce qui est à venir et qui s’offre à voir comme un alphabet. Tout y est : le sens interdit, le panolac en faux carrelage, le soin du géométrique, le rouge, le noir et le blanc.
La série des « psycho-objets » qui lui succède détermine la démarche esthétique de Raynaud fondée sur la mise en relation et en espace de signes concrets liés à l’interdiction, à la violence et à la peur.
Fortes d’une dimension autobiographique, des œuvres telles que Psycho-objet chausson (1966) ou Pot sol rouge (1967) n’en sont pas moins des laboratoires mentaux ouverts aux autres. Comme il en est de tous les travaux qu’il réalise avec le carrelage, et dont La Maison (1969-1993) est le vecteur essentiel, voire sublime. Le recours à ce matériau détermine un espace d’une absolue radicalité qui lui permet toute confrontation avec la matière. De Carrelage numéroté (1974) aux mille Containers « La Maison » (1993), Raynaud l’a mis en jeu dans des compositions aussi diverses qu’une série d’Hommage à Yves Klein (1984) ou Masque à gaz nucléaire (1991).
Si ses Drapeaux sur châssis… au nom d’un pays (1999-2003) illustrent quant à eux une ouverture résolue vers l’extérieur, c’est que l’objet drapeau est une boîte de Pandore. Un concentré d’idées, d’impulsions, d’objections, de désir, de haine, un incroyable mélange de passions. Pour Raynaud, c’est surtout l’occasion de libérer la couleur des contingences symboliques de la forme.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°579 du 1 avril 2006, avec le titre suivant : Arrachés à leur environnement, les objets de Raynaud font sens

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque