musée

Amiet, de Pont-Aven à Dresde

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 1 février 2000

Réalisant une synthèse entre le cloisonnisme de l’École de Pont-Aven et l’expressionnisme allemand du mouvement Die Brücke, dont il fut membre à partir de 1906, l’artiste suisse Cuno Amiet (1968-1961) développe une peinture colorée et lumineuse, oscillant entre naturalisme et abstraction. Précurseur du modernisme en Suisse, il y introduit les tendances progressistes de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, influençant par là toute une génération d’artistes symbolistes : Ferdinand Hodler, Giovanni Giacometti, Albert Trachsel... Le Kunstmuseum de Berne présente environ 150 de ses œuvres réalisées entre 1892 et 1920, illustrant la première période de création de l’artiste soleurois. Une œuvre fondamentale à redécouvrir.

BERNE, Kunstmuseum, jusqu’au 27 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°513 du 1 février 2000, avec le titre suivant : Amiet, de Pont-Aven à Dresde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque