Dimanche 15 décembre 2019

Art contemporain

Arles (13)

Alfred Latour

Maison des consuls d’Eygalières et Musée Réattu - Jusqu’au 30 septembre 2018

Par LeJournaldesArts.fr · L'ŒIL

Le 22 mai 2018 - 334 mots

Le Pays d’Arles célèbre Alfred Latour, comme tant d’artistes en son temps encensé par la critique et célébré dans les salons, maintes fois récompensé, puis oublié.

À l’occasion des 130 ans de sa naissance, sa Fondation présente trois expositions sur l’œuvre de ce surdoué qui vécut à l’écart des courants et du bruit. Trois lieux pour explorer l’immense palette de ses talents.

Latour, artiste moderne, est à la fois peintre, graveur, photographe, graphiste, dessinateur textile, chacune de ces techniques révélant un style simple et vibrant. Sa formation aux Arts décoratifs lui a appris l’équilibre des formes, l’élégance de l’épure. Dans son village d’Eygalières, première étape du parcours, sont présentées les photos du quotidien qui n’avaient pas vocation à être publiées : le village niché au creux des Alpilles, les habitants, la nature… Le Musée Réattu, quant à lui, explore son travail photographique récemment redécouvert, donc totalement inédit. Latour n’a accordé à cette discipline qu’une part moindre de son travail, mais elle est néanmoins suffisamment importante à ses yeux pour en conserver les traces, depuis les premières plaques de 1920 jusqu’aux derniers clichés de 1960. Mais il est avant tout un peintre et un graphiste qui utilise la photo comme source d’inspiration. Son appareil photo fonctionne comme un carnet de notes, en complément du dessin ou en parallèle de son geste de peintre.

L’espace Van Gogh explorait jusqu’au 2 mai ses autres champs artistiques, dont la gravure sur bois, avec laquelle il illustrera nombre d’ouvrages majeurs. Ce génie de la gravure libère le peintre. Les tableaux de Latour sont composés d’aplats de couleurs, masses puissantes qui imposent leurs découpes aux toiles des années 1950. Il se révèle tout aussi novateur dans la réalisation de tissus imprimés constitués de motifs géométriques et colorés, réalisés notamment pour les Soieries lyonnaises dont le Musée de Lyon possède deux cents modèles.
 

« Alfred Latour. Les Gestes d’un homme libre »
Maison des consuls d’Eygalières, rue de la Vieille-Église, Eygalières (13) ; Musée Réattu, 10, rue du Grand-Prieuré, Arles (13), www.alfred-latour.org

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°713 du 1 juin 2018, avec le titre suivant : Alfred Latour

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque