Lundi 10 décembre 2018

« Ah, je ris de me voir si belle... »

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 12 mars 2008 - 234 mots

La passion que nourrit Diane Venet pour les bijoux d’artistes date du jour où son mari, l’artiste Bernar Venet, a créé sous ses yeux une alliance avec une fine baguette d’argent en l’enroulant autour de son doigt.

Aujourd’hui, la collectionneuse présente à la Piscine les « sculptures à porter » qu’elle a réunies au fil des ans, auxquelles s’ajoutent celles prêtées par d’autres passionnés, des galeristes spécialisés telles Diana Küppers, ainsi que des artistes contemporains comme Marie-Ange Guilleminot. La signature de la plupart des créateurs est reconnaissable, tant les bijoux sont porteurs d’une intimité difficile à voiler. Ainsi la légèreté des volutes en laiton doré d’un collier trahit la finesse d’Alexandre Calder ou le masque en plaqué or sur argent évoque l’esprit surréaliste de Man Ray. Si Diane Venet, originaire du Nord, se réjouit de pouvoir présenter cet ensemble au Musée de Roubaix, son souhait le plus cher serait de faire connaître au plus grand nombre cet aspect méconnu de la production d’artistes (lire le JdA n°276, 29 février 2008, p. 26) et de faire voyager cette exposition, tout en sollicitant de nouveaux prêts. Il est vrai qu’un collier signé Line Vautrin, par exemple, serait le bienvenu pour compléter l’ensemble.

« Bijoux Sculptures. L’art vous va si bien », La Piscine, Musée d’art et d’industrie André Diligent, 24, rue des Champs, 59100 Roubaix, tél. 03 20 69 23 60. Jusqu’au 25 mai. Catalogue Gallimard.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°277 du 14 mars 2008, avec le titre suivant : « Ah, je ris de me voir si belle... »

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque