Dimanche 29 novembre 2020

Dossier

Spécial livres d’art

Mai est devenu depuis quelques années un moment phare pour l’édition d’art,
qui ne se contente plus seulement des traditionnelles fêtes de fin d’année. Après la lecture au coin du feu, le printemps est incontestablement propice à la joie de la découverte des belles pages en plein air. Pour accompagner cette invitation, le Mai du livre d’art organise des rencontres dans de nombreuses librairies de France, qui vont culminer avec le festival “Le livre et l’art”?, organisé par le Lieu Unique à Nantes du 22 au 25 mai. L’édition d’art a bien besoin de ce coup de projecteur tant il est nécessaire de saluer les maisons qui se risquent encore à commercialiser des œuvres difficiles dans un marché qui ne l’est pas moins. Les grandes expositions médiatiques semblent en effet aujourd’hui dicter par leurs thématiques une bonne partie des politiques éditoriales, avec leurs promesses de succès de librairie que viennent parfois confirmer les comptoirs installés dans les musées. L’autre rôle essentiel dans ce secteur est assuré par les diffuseurs, dont le travail de fond permet à chaque livre de trouver son lecteur. Aussi, à côté des grandes enseignes, quelques passionnés indépendants s’attachent à promouvoir
les ouvrages de référence, les expérimentations éditoriales, les livres d’artistes. Ces derniers séduisent un public de collectionneurs, de bibliophiles qui se retrouvent parfois... dans les allées de la Foire du livre ancien. Mai est décidément le mois de tous les livres d’art.

Philippe Régnier


Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque