Mardi 10 décembre 2019

Insolite

Une sculpture réfléchissante perdue dans l’espace

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 7 mai 2019 - 423 mots

ETATS-UNIS

Le satellite lancé en décembre qui contenait l’œuvre de Trevor Paglen n’a pu être localisé à cause du shutdown.

Le réflecteur orbital de Trevor Paglen © Photo Nevada Museum of Art
Le réflecteur orbital de Trevor Paglen
© Photo Nevada Museum of Art

Orbital Reflector ne répond plus. Ce satellite contenant une sculpture gonflable conçue par l’artiste américain Trevor Paglen a été, le 2 mai, déclaré officiellement perdu dans l’espace. Le satellite était censé déployer un ballon de 30m de long, capable de réfléchir la lumière solaire et orbiter autour de la Terre durant 2 mois, avant de se désintégrer dans l’atmosphère. Ce projet avait été réalisé en partenariat avec le Musée d’art du Nevada pour un coût de 1,5 million de dollars. 

Orbital Reflector avait été lancé dans l'espace par une fusée Falcon 9 de la compagnie SpaceX le 3 décembre dernier. L’œuvre qu’il abritait devait être gonflée à 530 km de la Terre pour ensuite suivre un parcours prédéterminé. Cependant, l’activation de l’opération par le Musée des arts du Nevada a été empêchée.  

La Commission fédérale des communications (FCC) n’a pas pu donner son feu vert immédiatement. Le nombre trop important de satellites (64) qui avait été lâché simultanément par le Falcon 9 rendait trop périlleuse la mise en forme de l’œuvre.

Par ailleurs la communication de la FCC a été coupée durant le shutdown fin décembre. Cette paralysie des services administratifs fédéraux à cause d’un désaccord budgétaire entre le président et le Congrès a bloqué certains services du pays. Ainsi, plusieurs entités gouvernementales n’ont pas été opérationnelles durant plus d’un mois – dont la FCC ainsi que l’unité de la Air Force chargée de localiser le satellite.

 « Le shutdown du gouvernement interfère avec le projet Orbital Reflector – nous devons le déployer au plus vite », s’était alarmé Trevor Paglen dans un tweet du 23 janvier. En effet, comme l’artiste de 45 ans l’explique sur le site Medium, les jours étaient comptés : « les systèmes électroniques et logiciels à bord […] n’ont pas de fonctionnalités qui marchent sur le long terme ».

Le 25 janvier dernier, Donald Trump renonçait - provisoirement - au financement de son mur à la frontière mexicaine et mettait fin au plus long shutdown de l’histoire des États-Unis. Durant ce laps de temps, la Air Force était devenue incapable de rétablir les communications avec le satellite. À la dérive parmi les astres, le projet a été officiellement abandonné le 2 mai dernier.

Le Musée des arts du Nevada fait néanmoins contre mauvaise fortune bon cœur et se félicite d’avoir participé à un projet qui, selon l’institution, « restera gravé dans l’histoire de l’art contemporain du XXIe ».
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque