Dimanche 24 janvier 2021

Justice

Nouvelle étape judiciaire contre l’installation Over the River de Christo

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 30 décembre 2015 - 407 mots

DENVER (ETATS-UNIS) [30.12.15] – Alors que l’artiste avait obtenu validation de l’autorisation accordée par le Bureau of Land Management en janvier 2015, un nouveau procès a débuté en cours d’appel ce mois-ci pour contester cette autorisation.

Malgré l’autorisation délivrée par le Bureau of Land Management (BLM) de l’État du Colorado, et sa validation par le tribunal fédéral de première instance de Denver le 2 janvier 2015, le projet Over the River de Christo pourrait encore être retardé. Ce mois-ci, un autre procès a débuté en cour d'appel, rapporte le Denver Post. L’association écologiste Rags Over the Arkansas River (ROAR) poursuit de nouveau le Bureau of Land Management pour avoir autorisé le projet.

Over the River est une gigantesque installation, dont le coût est estimé à 50 millions de dollars, qui consiste à déployer une grande toile argentée découpée en huit sections au-dessus de la rivière Arkansas, sur une distance de 68 kilomètres. Le projet nécessite un temps d’installation de deux ans, pour une durée d’existence de seulement deux semaines au mois d’août, avant la nidification des oiseaux, notamment le fameux pygargue à tête blanche, symbole des Etats-Unis.

Depuis 23 ans qu’il prépare le projet, Christo a rencontré l’opposition constante d’associations locales écologistes considérant que les toiles risquent de fortement perturber la faune locale. Il a dépensé 7 millions de dollars sur ses fonds personnels en frais d’avocats et en étude d’impact sur l’environnement. L’artiste doit payer également chaque année 87 000 dollars en loyer et en soutien à un programme de protection des mouflons d’Amérique, promis dans le cadre de l’autorisation délivrée par le Bureau of Land Management. Pourtant une grande partie de la communauté artistique et des élus de la région considère le projet comme une opportunité artistique et touristique. D’après les estimations, l’économie locale devrait bénéficier de 50 millions de dollars de retombées en création d’emplois et 121 millions en recettes touristiques.

Au cours des 50 dernières années, Christo et son épouse Jeanne-Claude (décédée en 2009) ont réalisé 22 projets, dont The Gates à Central Park (New York), Les Parapluies en Californie, et « l’emballage » du Reichstag » à Berlin et du Pont Neuf à Paris. Dans le même temps 37 autres projets ont été refusés. La prochaine installation de Christo sera réalisée en Lombardie sur le lac d’Iseo, qui sera recouvert en partie par un pont de tissu orange vif sur lequel les visiteurs pourront se promener. L'ensemble du projet a été approuvé en seulement 11 mois.

Légende photo

Christo et Jeane-Claude © Photo Jorgebarrios - 2005 - Licence CC BY-SA 2.5

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque