Dimanche 24 janvier 2021

Politique - Photographie

Le ministère de la Culture toujours en panne d’une politique photo

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 6 juillet 2016 - 633 mots

PARIS [06.07.16] - Les annonces d’Audrey Azoulay en faveur de la photographie lors des Rencontres d’Arles n’apportent rien de très nouveau à ce qu’avaient déjà annoncé ses prédécesseurs, si ce n’est la date du lancement de la commande photographique du Grand Paris et un changement de direction à la mission photo.

Les Rencontres d’Arles comme le festival Visa pour l’Image pour Perpignan se prêtent souvent à des annonces du ministre de la Culture et de la Communication en faveur de la photographie. Audrey Azoulay n’a pas failli à la tradition. Pour autant elle n’a pas annoncé de grandes nouveautés si ce n’est un changement de direction à la mission pour la photographie initiée par Frédéric Mitterrand au sein du ministère en mars 2010.

En septembre, Sophie Léron succèdera à Daniel Barroy, tandis que Sandrine Maheu (inspectrice et conseillère à la création) et Isabelle Lemée (responsable scientifique) sont maintenues dans leur fonction. Le changement de direction marque « la volonté de la ministre de relancer, renouveler la mission », dit-on rue de Valois. Une mission il est vrai auquel ont fait bien peu de cas aussi bien Aurélie Filippetti que Fleur Pellerin, et plus largement le ministère.

La nomination de Sophie Léron, conseillère de Patrick Bloche  président de la commission des Affaires culturelles et de l’Education à l’Assemblée nationale, changera-t-elle la donne ? Les mois à venir le diront. Contrairement à ce qu’affirme le communiqué de presse du ministère sur Sophie Léron, « bien connue des réseaux de la photographie », la jeune femme a surtout un parcours parlementaire.

Le départ du cabinet d’Audrey Azoulay de Jérôme Bouvier (en charge des métiers de la presse et de l’information, de l’éducation aux médias et de la diversité), trois jours avant l’ouverture des Rencontres d’Arles et donc de la déclaration de la ministre, pose tout autant question. Rue de Valois on dit « en ignorer les raisons ». Il prive quoi qu’il en soit le cabinet, et la mission, d’une compétence sur les questions de photojournalisme. Jérôme Bouvier n’avait pas été étranger en juillet 2015 à la décision de Fleur Pellerin de créer un « Parlement des photographes » et de lancer une grande commande publique sur le Grand Paris, aujourd’hui tous deux relancés par Audrey Azoulay certes avec une grande différence : le désir de l’ouvrir à tous les champs de la photographie. Au cabinet, la photographie brinquebalée d’un conseiller à un autre depuis cinq ans, incombe désormais à Delphine Fournier, en charge des Arts Plastiques, du Design et de la Mode.

Le calendrier fixé pour l’organisation d’un « Parlement des photographes » à l’automne prochain reste encore en attente de précisions sur sa composition. On ne connaît pas davantage le nom de la personne en charge de l’étude sur la conservation des fonds photographiques et sur la question des collections publiques, commanditée par la ministre qui oublie les propositions émises au temps de Frédéric Mitterrand et jamais appliquées.

La seule précision que la rue de Valois a apportée concerne la commande photographique sur le Grand Paris qui se développera sur dix ans avec chaque année un thème. « Paris Ville Monde », est celui de la première édition. Il bénéficiera d’une allocation de 100 000 euros. Le projet sera porté par le directeur de la Villa Médicis Clichy-Montfermeil, Olivier Meneux, et par le directeur du Centre national des Arts Plastiques, Yves Robert. Reste encore à constituer le jury. L’appel à projet sera lancé le 12 juillet 2016 et les noms des six photographes sélectionnés devraient être divulgués à l’automne.

Quant à la deuxième commande photographique annoncée par Audrey Azoulay, et consacrée « à la jeunesse en France aujourd’hui », on n’ignore encore sous quelle direction elle sera placée. Autant d’imprécisions dans une annonce qui marque une nouvelle fois l’absence d’une politique photo réellement pensée.

Légende photo

La ministre de la Culture Audrey Azoulay visitant l'exposition "Hara Kiri Photo" lors du festival des "Rencontres de la photographie d'Arles 2016" - 4 juillet 2016 © photo BERTRAND LANGLOIS / AFP

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque