Dimanche 12 juillet 2020

Justice

Jeff Koons visé par une action en contrefaçon

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 18 décembre 2014 - 431 mots

PARIS [18.12.14] – Une œuvre actuellement exposée au Centre Pompidou est au centre d’un litige entre un publicitaire et l’artiste Jeff Koons. Une action judiciaire est envisagée par le plaignant.

Franck Davidovici Naf Naf Fait d'hiver
La campagne imaginée par Franck Davidovici pour Naf Naf, intitulée "Fait d'hiver", automne-hiver 1985, mannequin Laurence Treil
© Franck Davidovici

Alors que la rétrospective de Jeff Koons a ouvert ses portes le 29 novembre dernier au Centre Pompidou et que des affiches H&M faisant la promotion des sacs décorés du Balloon dog sont placardés dans la ville, l’artiste américain est accusé de contrefaçon pour son œuvre Fait d’hiver, conçue en 1988.

Jeff Koons Fait d'hiver
Jeff Koons, Fait d'hiver, 1988, porcelaine, 49,5 x 160 x 80 cm - Exposée au Centre Georges Pompidou à l'occasion de sa rétrospective en 2014/2015
© Jeff Koons

Cette œuvre, actuellement exposée à Beaubourg, présente des ressemblances à de nombreux égards avec une publicité, également intitulée Fait d’hiver, conçue en 1985 pour la marque de prêt-à-porter féminin Naf Naf. Le visuel de la campagne publicitaire montre une femme allongée, visiblement victime d’une avalanche, approchée par un cochon qui porte autour du cou le légendaire tonnelet, habituellement associé aux chiens du Saint-Bernard. L’auteur de la publicité, Franck Davidovici, a introduit le petit cochon en 1984 pour la marque Naf Naf.

L’œuvre en porcelaine de Jeff Koons éditée en quatre exemplaires (dont l’épreuve d’artiste exposée au Centre Pompidou) représente une femme aux traits identiques et allongée de la même manière. Seule sa tenue change. Le groin du porcelet s’approche du visage sous le même angle mais le tonnelet est agrémenté de fleurs. Deux pingouins s’ajoutent par ailleurs à la scène.

Contacté par Le Journal des Arts, l’avocat Jean Aittouares dit vouloir faire respecter les droits moraux (article L.121-1 du code de la propriété intellectuelle) et patrimoniaux (plus particulièrement le droit de reproduction, article 122-3) du publicitaire. Il a confirmé qu’une action judiciaire en contrefaçon serait intentée, sans pour autant préciser s’il allait agir au civil ou au pénal.

Au pénal, l'atteinte au droit moral ou au droit patrimonial de l'auteur peut être sanctionnée jusqu'à 300 000 euros d'amende et 3 ans d'emprisonnement (article L.335-2). Un huissier a procédé jeudi 11 décembre à une saisie descriptive afin de prouver la contrefaçon.

Mise à jour 24.12.14

Fait d'hiver de Jeff Koons a été retirée de l'exposition du Centre Pompidou à la demande du prêteur de l'oeuvre.

Alain Seban, le Président du Centre Pompidou, a rappelé dans un communiqué que « des questions similaires se sont déjà posées aux Etats-Unis pour d'autres oeuvres de la série Banality , dont le principe même est de partir d'objets achetés dans le commerce ou d'images issues de la presse » avant d'ajouter qu'« une large part de la création moderne et contemporaine repose sur le concept de citation, voire d'appropriation. Il est essentiel que les musées puissent continuer à rendre compte de ces démarches artistiques ».

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque