Vendredi 26 février 2021

États-Unis

Le San Francisco Art Institute dans la tourmente

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 11 février 2021 - 388 mots

SAN FRANCISCO / ÉTATS-UNIS

La plus ancienne école d’art américaine fait face à de sérieuses difficultés financières.

Le San Francisco Art Institue. © Slsmithasdfasdf, 2016, CC BY-SA 4.0
Le San Francisco Art Institue.
© Slsmithasdfasdf, 2016

A la suite d’une plainte du syndicat de professeurs, le procureur général de Californie, a ordonné un audit comptable des sept dernières années du prestigieux San Francisco Art Institute. Il est reproché à l’école des conflits d'intérêts, des pratiques bancaires douteuses et des violations des règles de gestion fiduciaire, rapporte Hyperallergic. La présidente du conseil d’administration de l’école, Pam Rorke Levy, a démissionné en janvier.

A l’origine du problème, il y a une dette de plusieurs millions de dollars qui menace la survie de l’institution centenaire. L’expansion de l’école avec son nouveau campus de Fort Mason créé en 2013 aurait notamment creusé les difficultés financières du San Francisco Art Institute. La crise sanitaire a par ailleurs obligé l’école à annuler les inscriptions d’automne 2020, la privant des recettes correspondantes, ainsi qu’à licencier une partie de ses employés. Si l’Université de Californie Regents a racheté une partie de la dette du San Francisco Art Institute en octobre, l’école n’est pas pour autant tirée d’affaire. 

Hyperallergic, ayant eu accès aux procès-verbaux du conseil d’administration de l’établissement, affirme que l’école a souscrit des prêts risqués avec la Shanghai Commercial Bank notamment. C’est précisément cette mauvaise décision qui est dénoncée par le syndicat de professeurs, qui appelle à un changement complet de direction. 

L’établissement a par ailleurs évoqué la possibilité, pour se renflouer, de mettre en vente une fresque peinte par Diego Rivera, ornant l’un des murs de l’école. Estimée à 50 millions de dollars, The making of a fresco, showing the building of a city, réalisée en 1931 par le peintre moderniste mexicain, était une commande du San Francisco Art Institute à Diego Rivera. L’idée de vendre une telle œuvre, symbole de la prestigieuse école, a révolté élèves et professeurs, et une grande partie du milieu de l’art. 

Une instance de la Ville San Francisco a promulgué un décret, révèle le New York Times, donnant un statut particulier à la fresque, bloquant temporairement la vente. L’école a cependant fait savoir qu’elle n’avait pas changé d’avis sur la question et qu’elle devait avant tout empêcher une fermeture définitive de ses portes. 

Ouverte depuis 1871, le San Francisco Art Institute est la plus ancienne école d’art privée des Etats-Unis. Elle compte notamment parmi ses diplômés Kehinde Wileys et Annie Leibovitz.

Thématiques

Tous les articles dans Campus

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque