Mercredi 20 novembre 2019

Autriche : restitution d’un nouveau Klimt spolié pendant la guerre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 avril 2011 - 399 mots

SALZBOURG (AUTRICHE) [26.04.11] – Le Musée d’art moderne de Salzbourg va restituer un tableau de Klimt au petit-fils d’une victime de la Shoah. Le tableau avait été saisi lors de la déportation de son propriétaire en 1941.

Une peinture de Gustav Klimt, Litslberg am Attersee de 1915 va être restituée à l’héritier d’Amalie Redlich, George Jorisch, 83 ans et habitant à Montréal. Des chercheurs ont confirmé que le tableau avait été confisqué par les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

L’œuvre avait été saisie par la Gestapo chez Amalie Redlich près de Vienne en 1941, lors de son arrestation avant qu’elle ne soit déportée vers un camp de concentration en Pologne où elle est décédée. Le tableau avait alors été acheté par un collectionneur et marchand de Salzbourg, membre du parti nazi, Friedrich Welz, qui l’échangea en 1944 contre une œuvre de la collection provinciale qu’il contribua à créer. L’œuvre a été récupérée par le successeur du musée national, le Salzburger Residenzgalerie en 1952 avant de faire partie de l’inventaire du Musée d’art moderne de Salzbourg.

Après l’annonce faite par le musée de restitution, il ne reste plus qu’au gouvernement autrichien d’officialiser ce transfert qui pourrait être complété avant le mois d’août, selon le Canoe.

Le tableau a été réalisé durant les dernières années de Gustav Klimt et mêle les principes du Jugendstil et les techniques du divisionnisme. Il est estimé entre 20 et 30 millions d’euros. George Jorisch veut vendre le tableau et prévoit de faire un don de plus d’un million d’euros au musée autrichien. En 2010, il avait déjà récupéré à Londres Eglise à Cassone de Klimt qu’il avait revendu.

En 2006, le musée du Belvédère de Vienne avait restitué cinq œuvres de Klimt à Maria Altmann, la nièce d’un mécène d’art viennois qui habite à Los Angeles. Pour récupérer les toiles, elle avait mené une bataille de 7 ans avant qu’un tribunal d’arbitrage décrète que les œuvres avaient été saisies par les nazis en 1938, contrairement à la démarche de George Jorisch qui s’est déroulée sans problème, d’après The Guardian.

C’est grâce à une loi de 1998 que des œuvres saisies durant l’annexion de l’Autriche par le IIIème Reich peuvent être restituées à leur propriétaire, si elles sont conservées dans des institutions publiques. Les musées privés ne sont pas soumises à cette loi, malgré les demandes de personnes spoliées durant la guerre, selon Le Monde.

Légende photo

Klimt - Litzlberg am Attersee (Le mont Litzl près du lac Attersee) - 110 Á— 110 cm - c. 1910-1912 - Museum der Moderne Rupertinum - Salzbourg

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque