Samedi 21 septembre 2019

L’Orchestre philharmonique de Vienne restitue une œuvre de Signac

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 avril 2014 - 321 mots

VIENNE (AUTRICHE) [15.04.14] – L’Orchestre philharmonique de Vienne va restituer « Port-en-Bassin », une œuvre de Paul Signac spoliée par les nazis en 1940, aux descendants de son ancien propriétaire français, Marcel Koch.

L’Orchestre philharmonique de Vienne a annoncé le samedi 12 avril 2014 la restitution d’un tableau de Paul Signac, « Port-en-Bassin » (1883), aux descendants du français Marcel Koch, ancien propriétaire de l’œuvre. La toile de Signac avait été spoliée en 1940 dans le Jura, puis offerte à l’orchestre viennois après un concert effectué dans la région. Sophie Lillie, une historienne de l’art missionnée par l’Orchestre philharmonique de Vienne, est parvenue à retrouver la provenance de l’œuvre après vingt années de recherches.

« La restitution de ce tableau représente beaucoup pour nous », a déclaré Clemens Hellsberg, président de l’orchestre, « Nous essayons depuis de nombreuses années de faire face au passé de l’Orchestre philharmonique et souhaitons assumer nos responsabilités et réparer les injustices commises par le passé ».

Le 10 mars 2013, le quotidien Le Monde avait fait état des résultats d’une enquête menée par des historiens sur le passé nazi de l’Orchestre philharmonique de Vienne. Les résultats de cette enquête avaient révélé une proportion importante de membres du parti nazi NSDAP (60/123 musiciens étaient membres du Parti national-socialiste des travailleurs allemands) dans la formation, entre 1938 et 1945. Le rapport avait également établi qu’entre 1954 et 1968, l’institution était dirigée par Helmut Wobisch, ancien membre de la SS et collaborateur actif de la Gestapo. Dix musiciens juifs de l’orchestre avaient été déportés vers des camps d’extermination tandis que 7 autres avaient été exécutés.

Les héritiers de Marcel Koch, prévenus de la restitution imminente de la toile de Signac par une lettre datée du 10 avril 2014, recevront le tableau lors d’une cérémonie dont la date n’a pas encore été fixée. L’Orchestre philharmonique de Vienne s’est engagé à poursuivre ses recherches sur la provenance de ses autres biens, et plus précisément de ses instruments de musique.

Légende photo

Paul Signac, Port-en-Bessin (1883) - 69,8 x 129,1 cm - source Wikipaintngs

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque