Readymade

Une Roue de Bicyclette de Marcel Duchamp a disparu

Les readymade subissent des mésaventures

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 14 juin 2010

La Roue de Bicyclette de Marcel Duchamp, prêtée par l’artiste britannique Richard Hamilton lors de la rétrospective Duchamp au Palazzo Grassi, à Venise, puis à la Biennale d’art contemporain de Lyon, a été perdue, et peut-être volée ou détruite.

LONDRES - Marcel Duchamp a créé la version originale de La Roue de Bicyclette – son premier readymade – à la fin de 1913. Il la perd ou la démonte à une date non précisée, vraisemblablement lors de son départ pour New York.

La version appartenant à Richard Hamilton est une reconstitution de l’œuvre originale. Elle a été fabriquée en 1963, avec l’accord de Duchamp qui y a apposé sa signature. Elle comporte une roue à rayons radiaux semblable à celle que Duchamp avait utilisée pour sa sculpture originale. Richard Hamilton avait trouvé cette nouvelle roue dans une décharge de Newcastle. Un an plus tard, Duchamp autorise une édition à huit exemplaires, avec des roues fabriquées par Arturo Schwarz, le marchand milanais.

D’après des documents consultés par The Art Newspaper, la caisse contenant le readymade a été prise en charge à Lyon le 18 octobre 1993, par le transporteur français IAT. Elle a été acheminée jusqu’à Paris, où elle a été remise au transporteur britannique James Bourlet, chargé de la rendre à Richard Hamilton. La livraison devait avoir lieu le 15 novembre.

Mais le lendemain, James Bourlet faisait savoir à Richard Hamilton que l’œuvre d’art n’avait pu être retrouvée dans son entrepôt d’Egham. La Biennale d’Art Contemporain de Lyon conseillait alors à ses assureurs d’ouvrir un dossier pour La Roue de Bicyclette, assurée pour 50 000 livres (environ 440 000 francs). Une première hypothèse est envisagée : la caisse aurait été expédiée à New York par voie maritime. Mais cette piste est éliminée après enquête.

Au début de cette année, James Bourlet fait part à Richard Hamilton d’une autre hypothèse. La caisse contenant le readymade aurait été mêlée à des caisses vides et broyée en même temps qu’elles. On ne peut néanmoins écarter l’éventualité d’un vol de la caisse dans l’entrepôt de James Bourlet, bien que le transporteur ait mis longtemps à alerter Interpol. Une photographie de l’œuvre est maintenant en circulation et des recherches ont été entreprises. Cette affaire pourrait déboucher, selon un transporteur, sur un véritable "cauchemar de responsabilités".

Déjà cet été, au Carré d’Art de Nîmes, un autre readymade de Duchamp avait connu des mésaventures. Un individu avait uriné dans La Fontaine, plus connue sous le nom de l’Urinoir, avant d’endommager légèrement l’œuvre avec un marteau…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Une Roue de Bicyclette de Marcel Duchamp a disparu

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque