Mercredi 12 décembre 2018

Un prêt canadien pour le Pavillon des Sessions

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 114 mots

PARIS - Antenne du futur musée du quai Branly, le Pavillon des Sessions a reçu du Canada un masque nisga’a en pierre, provenant de Colombie Britannique et daté entre le XVIIIe et le XIXe siècle.

Prêté pour deux ans à la France, l’œuvre rejoint pour la première fois depuis 1975 son pendant, déjà installé dans les salles du Louvre. Les deux images, sculptées dans un bloc de gabbro, roche de couleur verdâtre, sont indissociables. Représentant les esprits « naxnox », elles étaient utilisées lors des rituels d’hiver. Elles donnaient à ceux qui les portaient le pouvoir de transgresser les règles sociales, afin de faire naître le chaos nécessaire à la reproduction de la société.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Un prêt canadien pour le Pavillon des Sessions

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque