Samedi 15 décembre 2018

Galeriste

Thomas Bernard - Marchand de liens

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 20 mai 2013 - 309 mots

« On peut tout faire autour d’une table », se félicite Thomas Bernard en reposant son verre de soda sur la surface blanche impeccable devant laquelle il est installé, au fond de son nouvel espace parisien, l’air affable et concentré.

Si ce presque quadra a choisi, après dix ans d’existence à Bordeaux, d’ouvrir une antenne de sa galerie Cortex Athletico à quelques minutes de Beaubourg, c’est justement pour pouvoir « échanger avec les gens que l’on ne rencontre jamais en province ».

Vue de l’extérieur, cette ouverture semble autant l’indice d’une stratégie de survie – deux galeries ont récemment fermé leurs portes à Bordeaux – que l’accomplissement d’une trajectoire rigoureuse : Cortex Athletico a intégré la Fiac en 2006 et est présente à Art Basel depuis 2010. Avec comme ligne éditoriale un goût pour une forme d’austérité : « Le plus spectaculaire n’est pas forcément le plus touchant », affirme Thomas Bernard, qui aime croire qu’une galerie vend « davantage un lien qu’un bien ». Une façon d’affirmer aussi que les choses se construisent à l’épreuve du temps. Le galeriste vient ainsi d’offrir sa première exposition parisienne à Benoît Maire, prix de la Fondation Ricard en 2010, dont il accompagne le travail depuis 2004.

La promotion patiente des artistes porte ses fruits : exposés à travers le monde, ils contribuent au succès de Cortex Athletico, qui ne réalise qu’une part marginale de son chiffre dans le Sud-Ouest. Thomas Bernard entend cependant conserver à Bordeaux sa plateforme de production et d’incubation. Et « montrer ce qui doit l’être à Paris », ce centre plus que jamais actif.

Biographie

1974
Naissance à Brest.

1999
Diplôme de l’École des beaux-arts de Bordeaux.

2003
Il crée l’association Cortex Athletico et ouvre la galerie du même nom à Bordeaux.

2012
Il devient administrateur du comité des galeries d’art.

2013
Ouverture d’un nouvel espace à Paris.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°658 du 1 juin 2013, avec le titre suivant : Thomas Bernard - Marchand de liens

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque