Vendredi 23 octobre 2020

Strasbourg condamné à rendre son Klimt

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 décembre 2000 - 135 mots

STRASBOURG - La cour d’appel de Colmar a confirmé un jugement en première instance condamnant la Ville de Strasbourg à restituer L’Accomplissement de Gustav Klimt, à une famille juive autrichienne spoliée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Strasbourg avait acquis le tableau en juillet 1959 pour 50 000 francs de l’époque (environ 4 000 francs actuels). Les trois enfants de l’antiquaire et collectionneur viennois Karl Grunwald avaient repris, dans les années soixante, la quête de leur père afin de récupérer la toile, expédiée à Strasbourg en 1938. Le caractère autographe de l’œuvre avait été mis en doute par le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, qui avait formulé l’hypothèse d’une copie d’atelier (lire le JdA n° 109, 25 août 2000), d’où le prix modique payé par la ville. L’argument a été balayé par la cour.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°117 du 15 décembre 2000, avec le titre suivant : Strasbourg condamné à rendre son Klimt

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque