Mercredi 14 novembre 2018

Shirin Neshat

L’Iranienne lève le voile sur le clash des civilisations

Par Emilie Oursel · L'ŒIL

Le 20 décembre 2007 - 277 mots

« Je me vois toujours comme un paria », décrète Shirin Neshat. Le regard direct et enjôleur, elle, qui fête ses 50 ans cette année, garde sa verve et une volonté de fer. Cela fait à peine vingt ans qu’elle a déboulé telle une comète sur la scène artistique avec ses premières séries de photographies, révélant des femmes armées, en tchador traditionnel. Exilée aux États-Unis, Shirin Neshat attend la mort du leader de la révolution islamique (1979) et chef religieux Khomeyni pour effectuer son retour dans son pays natal, l’Iran, en 1990. Ce voyage sera le catalyseur de son œuvre.
Shirin Neshat quitte tout : la galerie qu’elle codirigeait à Soho, près de New York, et son mari, l’architecte coréen Kyong Park. L’artiste développe une œuvre intense et controversée, qui fera d’elle une ambassadrice malgré elle du « clash des civilisations » entre les cultures occidentale et islamique. N’en déplaise à certains, elle revendique sa liberté de pensée. Ses modèles, figures charismatiques et marginales, lui viennent de la littérature féministe iranienne. Shirin Neshat fait de son statut d’exilée une force et une nébuleuse créatrice, attisée d’ambitions politiques.
Cet été, l’artiste vient de terminer son premier long-métrage, Summer 1956, tourné à Marrakech. Il décrit les manigances de l’époque entre la CIA et le shah Pahlavi dans l’enjeu de l’or noir.

Biographie

1957 Naissance à Qazvin, en Iran. 1974 Arrive aux Étas-Unis. 1983 Diplômée des beaux-arts à l’université de Berkeley, elle ouvre la galerie Storefront for Art and Architecture avec son mari, Kyong Park. 1991 Premières photos, Women of Allah. 1999 Prix international de la 48e Biennale de Venise pour sa vidéo Rupture. 2008 Sortie de son premier long-métrage, Summer 1956.

« Shirin Neshat », galerie Jérome de Noirmont, 36-38, av. Matignon, Paris VIIIe, tél. 01”‰42”‰89”‰89”‰00, du 8 février au 3 avril 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°598 du 1 janvier 2008, avec le titre suivant : Shirin Neshat

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque