Dimanche 25 octobre 2020

Pas d’acquéreur « acceptable » pour les vestiges du Titanic

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 avril 2012 - 86 mots

New York - 5 500 objets issus du célèbre paquebot ont été mis en vente à l’occasion du centenaire de son naufrage

Le juge fédéral de l’État de Virginie, garant de la protection du lot, a refusé de désigner un acquéreur. Celui-ci devait en effet acheter l’ensemble des objets, s’engager à entretenir la collection et à la montrer régulièrement au public. Premier Exhibitions, maison mère de RMS Titanic, seule société à être habilitée à organiser des fouilles sur le site, a annoncé un report des enchères.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°368 du 27 avril 2012, avec le titre suivant : Pas d’acquéreur « acceptable » pour les vestiges du Titanic

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque