Samedi 15 décembre 2018

Myriam Mechita - Désir de foudre

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 14 janvier 2013 - 289 mots

« La foudre pilote l’univers », dit Héraclite. C’est dans ses bras que Myriam Mechita prétendait, dans le titre de l’une de ses expositions, vouloir mourir.

Intitulée « Les architectures du désir ou mourir dans les bras de la foudre », celle-ci faisait écho à une performance qui se déroulait dans un décor en forme de carte du Tendre représentant les douces et douloureuses étapes de la vie amoureuse. Le désir, l’autre, la foudre et tous ses coups sont les différents axes autour desquels s’articule la démarche de l’artiste. Sensualité et violence, séduction et répulsion, comédie et drame y sont tour à tour les vecteurs d’une œuvre très personnelle qui se présente volontiers sous la forme d’installations aux allures de petites saynètes improbables, issues d’un imaginaire fantasmé, tout à la fois curieux et merveilleux.

Si celles-ci mêlent l’humain et l’animal, ce n’est jamais de manière littérale et toujours de façon tronquée. Myriam Mechita cultive le non-dit, le supposé, la syncope. Originaire de Strasbourg, la quarantaine à l’horizon, elle fait volontiers usage de matériaux souvent clinquants, tels perles, paillettes, broderies et autres éléments de parure qui participent à perturber le regard et à brouiller les pistes entre apparence et profondeur. Quelque chose d’une mélancolie exubérante associée à l’idée d’un théâtre de la cruauté faisant la part belle à la décapitation, à l’amputation et au meurtre – façon iconographie symboliste de saint Jean-Baptiste – prévaut chez elle contre toute autre considération. Entre fable et métaphysique.

Biographie

1974 Naissance à Strasbourg.

1997 Diplômée de l’École des arts décoratifs de Strasbourg.

Depuis 2006 Professeur à l’École des beaux-arts de Caen.

2008 Exposition au Frac Basse-Normandie.

2009-2010 Résidence à la Manufacture de Sèvres.

2013 Myriam Mechita est représentée par la Galerie Eva Hober, à Paris.

> Exposition à l’Espace culturel de l’abbaye d’Annecy-le-Vieux (74) jusqu’au 14 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°654 du 1 février 2013, avec le titre suivant : Myriam Mechita - Désir de foudre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque