Martine Feipel et Jean Bechameil

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 25 août 2016

MARSEILLE ET LUXEMBOURG - Réunis pour l’art et pour la vie, Martine Feipel et Jean Bechameil signent ensemble leurs œuvres réalisées à deux cerveaux et quatre mains.

À la question « Comment vous êtes-vous rencontrés ? », ils répondent d’une seule voix : « La première fois que nous nous sommes croisés, nous avons parlé de notre travail. Immédiatement, il a été clair que nous avions des regards et des questionnements proches. Ça nous a donné le fort désir de travailler ensemble, comme une évidence. » Un mois après leur rencontre, ils élaborent leur première utopie commune, La Peste et le Choléra. Depuis, ils ne se quittent plus, discutant longuement de chaque nouveau projet. Avec une fascination particulière pour les espaces improbables et inattendus, ils partent des idées et des visions qu’évoquent les lieux où ils projettent d’intervenir. Martine et Jean avaient déjà un riche parcours avant de se rencontrer. Membre fondatrice de la compagnie Pandora, elle avait réalisé de nombreuses résidences en Europe et initié un projet hétéroclite, The Game of Life, présenté en Belgique, en Allemagne et au Luxembourg. Lui travaille à sa sculpture depuis 1990 tout en ayant conçu de nombreuses scénographies et décors de films, entre autres ceux d’Antichrist, de Dogville et de Dancer in the Dark de Lars Van Trier. Tous deux hyperpolyglottes (six langues), ils ont vécu dans de nombreux pays européens et sont actuellement basés au Luxembourg. Leur participation à la 54e Biennale de Venise au sein du Pavillon du Luxembourg fut une étape magistralement convaincante d’un parcours en constant devenir.

Dates

1964 : Naissance à Paris de Jean Bechameil

1975 : Naissance à Luxembourg de Martine Feipel

2008 : Rencontre des deux artistes. Ils vivent et travaillent ensemble

2011 : Participent à la 54e Biennale de Venise au Pavillon du Luxembourg

2013 : 1re exposition à la Galerie Gourvennec Ogor, Marseille

2016 : Public Art Experience – Behave, site industriel de Belval (LUX). Expositions « Theatre of Discorder, Solo show » à la Galerie Gourvennec Ogor, Marseille (13), du 28 août au 15 octobre ; et « A Hundred Hours from Home, Solo show », Galerie Valérie Bach, du 8 septembre au 18 novembre

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°693 du 1 septembre 2016, avec le titre suivant : Martine Feipel et Jean Bechameil

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque